Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
08
Jeu, Déc
118 Nouveaux Articles

A la grande mosquée de Dakar - L’imam Samb fustige le rôle négatif de certains marabouts et hommes politiques

SOCIÉTÉ
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 

C’est le rappel  qu’Alioune Moussa Samb a relevé dans le sermon qu’il a fait après  la priére qu’il a dirigée dimanche dernier, à la Grande Mosquée de Dakar.  
 
Selon lui, la fête de l’Aïd  El Kébir doit inspirer le musulman dans ses rapports avec  les autorités mais surtout renforcer son devoir civique. «Le civisme est primordial dans une société. Sans le civisme, on n’ira nulle part. Il faut que les citoyens, les administrés aient le sens  civique, le respect de l’autorité et envers ceux qui assurent notre sécurité. Ceux qui nous administrent, doivent savoir qu’ils auront des comptes à rendre et prendre leur responsabilité», a-t-il recommandé avant d’appeler les autorités  à assumer  de leur côté, et sans faiblesse aucune, leur  responsabilité.
 
Dans son sermon, l’imam Samb  a surtout fustigé le comportement et surtout le rôle de plus en plus négatif de certains hommes  religieux et politiques dans la marche du pays. 
 
«Il faut se convaincre que le pouvoir est un attribut de Dieu. Certains hommes religieux et politiques commencent à jouer un rôle négatif dans la marche du pays. Ils font souvent preuve d’égoïsme dans leur démarche. Ce qui va à l’encontre de la voie tracée par Cheikh Ahmadou Bamba, Limamoulaye, El Hadji Malick Sy et de tous ceux qui ont suivi cette voie  indiquée  par  le Prophète Mouhamad (PSL). Leur souhait était de voir des personnes disciplinées et pieuses», relève-t-il.
 
«Etre fils de marabouts et de guides religieux ne fait forcément pas de vous, une personne irréprochable. Dieu nous  a donné dans le Coran l’exemple du Prophéte Noé et de son fils. Dieu a démontré qu’être fils d’un prophéte ne fait pas de vous un homme exemplaire. Il n’a pas pu être sauvé du déluge. Donc, ne parlons pas des fils de nos guides religieux», poursuit–il, avant d’appeler à l’amélioration de certains programmes proposées par les télévisions sénégalaises.
 
«Il faut également que les télévisions revoient leurs programmes. La télévision peut éduquer mais peut desservir. C’est donc un mal nécessaire. C’est pourquoi, il faut  informer juste et diffuser ce qui peut être utile pour les populations», souligne l’imam  ratib de Dakar.

 SOURCE: http://www.sudonline.sn/l-imam-samb-fustige-le-role-negatif-de-certains-marabouts-et-hommes-politiques_a_21098.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?