Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
05
Dim, Fév
5 Nouveaux Articles

Attentat contre le journal français : Iyane Thiam caricature les tueurs

SOCIÉTÉ
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

En conférence de presse hier à l’Institutislamique de Dakar, il a condamné l’attentat perpétré contre le journal satirique français Charlie Hebdo mercredi. Laquelle attaque a fait 12 morts, dont des journalistes, des policiers et les dessinateurs Charb et Cabu, auteurs d’une caricature sur le Prophète Mohamed (Psl). «En voulant se faire justice, ces supposés islamistes ont terni l’image de l’islam, qui n’est pas une religion de déchirure. C’est une religion de paix, d’unité, de fraternité, de solidarité et de confiance», a déclaré M. Thiam. Poursuivant son propos, M. Thiam indique qu’on ne peut pas au nom de l’Islam, commettre certains actes ou se faire justice soimême. «En Islam, il y a des institutions bien habilitées à juger ces actes», a indiqué  le président du Csi qui a tenu à préciser que le djihadisme dont se réclament certains est révolu. «Le Djihad est terminé depuis les temps du Prophète», a ajouté pour sa part Khaly Tall. Selon qui, «il est du devoir de tout musulman, de combattre un mal par le glaive, la plume, la parole, etc. S’il fait face à l’impossibilité de réagir au constat d’un mal avéré avec les moyens susindiqués, qu’il s’en désole du fond de son cœur». De la même manière, le Csi a déploré la politique politicienne dans ce pays, mais également l’ébullition du front social entretenu par des syndicalistes et des patrons, reléguant au second plan, les questions essentielles liées à l’éducation, la morale, le développement et l’environnement. «Depuis un bon moment, l’atmos phère politico-sociale du Sénégal est fortement polluée par des invectives, injures, diatribes, querelles par presse interposée», s’est désolé M. Tall. Pour corriger ces déviances, qui n’honorent pas le Sénégal, le Csiappelle tous ceux dont le comportement pourrait ternir la noblesse de l’activité politique, syndicale et citoyenne, pour qu’ils s’abstiennent de poser des actes négatifs qui ne font pas avancer le pays. Regrettant le comportement de certains politiciens, qui s’arrogent le droit de tenir en otage tout le Peuple, le Csi rappelle : «Les peuples de la réussite ont toujours été des peuples forts, unis, solidaires, travailleurs vivant dans la paix, la sécurité, la concertation, la justice et la tolérance.» Aussi, Ebola s’est-elle invitée à la conférence de presse. Sur cette question, le Csi, qui a salué les efforts déployés par les autorités sénégalaises, invite les compatriotes à la vigilance et à la mobilisation et trouve juste, la fermeture des frontières avec les pays voisins pour se protéger.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 
Stagiaire

 

source:http://www.lequotidien.sn/new/index.php/societe/item/2087-attentat-contre-le-journal-francais-iyane-thiam-caricature-les-tueurs.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?