Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×

Sidebar

01
Ven, Mar
34 Nouveaux Articles

Sénégal - Journée internationale de la liberté de la presse : Le Synpics insiste sur l’adoption de la nouvelle convention collective

SOCIÉTÉ
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Fast backlinks and Guest-post hosting

Soucieux de voir une nouvelle convention collective succéder à l’actuelle qui accuse près de 25 ans d’âge, le Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (Synpics) a profité de cette journée dédiée pour apporter un éclaircissement sur les innovations de ce nouveau texte.

Si Yakham Mbaye, le secrétaire d’Etat à la communication, s’est fendu d’une déclaration pour annoncer que le Code de la presse serait, dans le courant de mai, au menu des discussions gouvernementales et qu’il espérait que ce code soit adopté avant celui du Burkina Faso, c’est la nouvelle convention collective qui devrait régir la vie quotidienne des entreprises de presse qui était hier au centre des discussions. 

Ibrahima Khalil Ndiaye, le secrétaire général du Synpics, ainsi que sa prédécesseur Diatou Cissé ont insisté sur la nécessité d’aboutir à la signature d’une nouvelle convention collective afin d’améliorer sensiblement les conditions de travail de la profession. Car selon Ibrahim Khalil Ndiaye, du fait de cette précarité, «les anciens désertent les rédactions et ne forment pas les jeunes». Assisté par Abdoul Aziz Bathily qui fût un des négociateurs de l’actuelle convention il y a près d’un quart de siècle, ces deux responsables ont convaincu l’assistance de l’impérieuse nécessité de confronter les patrons de presse aux nouveaux paradigmes d’aujourd’hui telle que la question genre et sa prise en compte au sein de la vie d’une rédaction.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

source: http://www.lequotidien.sn/index.php/component/k2/journee-internationale-de-la-liberte-de-la-presse-le-synpics-insiste-sur-l-adoption-de-la-nouvelle-convention-collective