Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
05
Dim, Fév
5 Nouveaux Articles

Hommage à un ami, un frère (Moussa Mbaye, ancien proviseur du Lycée des Parcelles Assainies, ancien adjoint au maire de Mbour)

SOCIÉTÉ
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 




Lamartine disait je cite :
« Un seul être vous manque et tout est dépeuplé » fin de citation.
Nous répétons après lui :
Un seul être nous manque et tout est dépeuplé.
Oui, un GRAND HOMME s’en est allé emportant avec lui une grande partie de nous même.
En stoïcien il a vécu, en stoïcien il est parti.
Homme généreux dans le cœur et dans l’esprit, il a su tout au long de sa vie, être au service de sa famille, de ses parents, de ses amis et de toute la communauté qui l’entourait.
Il a su toujours tout partager, ne gardant rien pour le lendemain, à l’exception de la souffrance qu’il a tout le temps durant, par je ne sais quelle magie, réussi à masquer à son entourage même le plus proche.
Par sa dernière promesse à nous faite, de rentrer passer le ramadan avec nous au Sénégal, il a su une fois de plus nous divertir et déjouer notre vigilance, afin de partir sur la pointe des pieds répondre au RENDEZ VOUS CELESTE, en vue très certainement d’aller le premier repérer les meilleurs endroits à réserver à sa famille et à tous ceux qui lui sont chers.
Mais Moussa, mon ami mon frère, Rien que pour ça, tu n’avais pas besoin de ça !
Nous ne pleurons pas, nous acceptons la mort dans l’âme ton choix, mais nous prions ; puisque très conscients que c’est de Dieu nous venons et que c’est vers lui que nous retournerons.
N’est-ce pas Lamartine qui disait je le cite de nouveau :
« L’homme n’a point de port, le temps n’a point de rive ;
Il coule, et nous passons.
Fin de citation.
A vous qui me lisez je souhaiterais simplement dire, que la référence à Lamartine n’est pas un simple hasard, mais une volonté de coller à un penchant exacerbant du défunt vers le rhétorique.
Sa plume et ses envolées lyriques ne laissaient jamais indifférent son auditoire.
La plus petite faute d’inattention commise en sa présence, faisait naitre en lui un sentiment de dépit voire de trahison envers une langue qui pour lui, était tout de charme, tout de beauté.
Il nous arrivait de discuter pendant plus de deux heures de temps, sur un mot à mettre à la place d’un autre ou simplement une virgule ou un point virgule à déplacer, dans un texte que lui-même avait écrit ou que moi-même j’avais écrit.
Je voudrais m’arrêter ici de peur de verser dans l’émotion, et souhaiter que la terre de Touba où il va reposer dans les heures qui viennent, lui soit légère.
Que le lac KAWSARA devienne sa seule source de breuvage dans les jardins fleuris du paradis.
Je vous demande à tous de prier pour le repos de son âme avec :
- 1 fatiha
- 3 likhlass
- 1salatou fatihi
AMINE
Ton ami et frère qui ne t’oubliera jamais.
Moustapha Ba 

 

source: http://www.leral.net/Hommage-a-un-ami-un-frere-Moussa-Mbaye-ancien-proviseur-du-Lycee-des-Parcelles-Assainies-ancien-adjoint-au-maire-de_a145863.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?