Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
29
Dim, Jan
5 Nouveaux Articles

Prévention des conflits électoraux en Afrique : Gorée Institute élabore des stratégies

SOCIÉTÉ
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Pour pallier le phénomène, Gorée Institute a convié la semaine dernière une vingtaine de participants en provenance d’Organismes de gestion des élections (Oge) et d’organisations de la société civile (Osc) du Bénin, du Burkina Faso, de la côte d’ivoire, de la Guinée Conakry, du Mali, du Niger et du Sénégal à une rencontre autour du thème «Leadership et prévention des conflits électoraux en Afrique de l’ouest». Elle est inscrite dans le cadre des programmes «consolidation de la paix et prévention des conflits en Afrique de l’Ouest» et «démocratisation, élections et processus politiques» développés par le Gorée Institute. Il s’agit à travers cette formation de livrer aux participants des méthodes qui les aideront à savoir identifier les conditions nécessaires et l’environnement propice pour la tenue d’élections transparentes, libres et justes, conformément aux principes régissant les élections démocratiques. Egale­ment de pouvoir tirer des leçons de bonnes pratiques à partir des débats, échanges d’expériences et études de cas qui auront été partagés pendant les trois jours, en tenant compte du fait que ces pays ont connu des trajectoires politiques différentes depuis leur accession à l’indépendance. «L’un des principaux buts recherchés à travers cette rencontre est d’outiller les acteurs pour ensuite voir comment mettre ensemble une coalition d’organisations de la société civile pour une harmonisation des normes et standards électoraux en Afrique de l’Ouest», déclare le directeur exécutif du Gorée Institute, Doudou dia. Les stratégies livrées à travers une approche propre à l’institut s’articulent autour de deux démarches qui prônent toutes une gestion pacifique des conflits électoraux. La première consiste à régler les contentieux électoraux par la voie juridique et pacifique. La seconde stratégie est de solliciter l’intervention de médiateurs pour régler les différends. Chargé du programme «Consolidation de la paix et prévention des conflits en Afrique de l’Ouest», Frédéric Ndecky résume ainsi cette approche : «Pour le Gorée Institute, les méthodes doivent être pacifiques, quels que soient le conflit et son objet.» 
Les processus de médiation et de négociation en matière électorale de l’institut consistent en amont à la mise en place d’unités d’assistance électorale. «Le dispositif consiste en la formation d’experts qui, en période électorale, disposent d’une plate-forme réceptive pour remonter l’information à travers une production scientifique, crédible. Une fois remontée, l’information est partagée selon les sensibilités de corps qu’elle engage avant d’arriver, si nécessaire, au public qui constitue le dernier ressort», explique Mamadou Seck chargé du progra­mme «démocratisation, élections et processus politiques» au Gorée Institute. Le principe de la rencontre est d’aller vers une approche sous régionale de mobilisation de jeunes pour la pacification des élections à l’horizon 2017.Le choix porté sur ces 7 pays ouest africains se justifie par l’actualité marquée par des élections présidentielles qui s’y tiendront entre octobre 2015 (Bur­kina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée) et le début de l’année 2016 (Bénin, Niger).

source: http://www.lequotidien.sn/index.php/component/k2/prevention-des-conflits-electoraux-en-afrique-goree-institute-elabore-des-strategies

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?