Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
08
Jeu, Déc
118 Nouveaux Articles

BOUSCULADE DE MOUNA, BILAN DEFINITIF COTE SENEGAL ARRETE A 62 MORTS UNE PRISE EN CHARGE PSYCHOLOGIQUE DES MEDECINS REQUISE

SOCIÉTÉ
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 

 La bousculade meurtrière de Mouna n’a pas affecté que les seuls pèlerins côté sénégalais. En effet, mis à part les 62 cas de décès confirmés, bilan officiel de l’Etat du Sénégal, et les 86 personnes ayant bénéficié d’une assistance sanitaire, l’équipe médicale risque aussi d’être impacter par le drame compte tenu des horreurs vécus à La Mecque. Un fait qui a poussé le coordonateur de la Cellule d’appui et d’aide psychologique aux pèlerins à souhaiter ainsi une prise en charge des blouses blanches de la Commission médicale chargés de l’identification des victimes nationaux.

«Ces médecins qui ont fait le travail, d’entrer dans les morgues, d’ouvrir les tiroirs, et d’essayer d’identifier les corps défigurés, ont besoin d’être pris en charge par l’équipe d’appui psychologique à leur retour.  D’après ce qu’ils m’ont raconté, ce qu’ils ont vécu en Arabie Saoudite cette année, ils ne l’ont jamais vu dans leur carrière de médecin», a déclaré Amadou Kébé. Par ailleurs, le coordonateur de la Cellule d’appui et d’aide psychologique aux pèlerins a tenu à saluer le travail accompli par la commission et l’équipe de recherche. «Je rends hommage à notre équipe restée en Arabie Saoudite qui a travaillé sans relâche dans des conditions extrêmement difficiles. Elle a vérifié, comparé et s’est arrangée pour ne pas nous induire en erreur», dit-il. L’équipe médicale du Sénégal était composée de 50 éléments dont 2 médecins sont restés à la Mecque après le pèlerinage pour l’identification des corps.

 

 

AMADOU TIDIANE DIA REVIENT VENDREDI

Retenu en Arabie Saoudite pour les besoins de l’identification des victimes sénégalaises, le Commissaire général au pèlerinage à La Mecque est attendu à Dakar, ce vendredi. Le général Amadou Tidiane Dia et son équipe restée à La Mecque quittent Djeddah dans la nuit du jeudi pour arriver à Dakar le lendemain vendredi dans la matinée, a annoncé Amadou Kébé. L’organisation et la gestion du pèlerinage aux lieux saints de l’Islam, édition 2015, a été fortement critiquée.

LE SENEGAL ENREGISTRE 62 DECES

Seuls les sénégalais emportés par la bousculade de Mouna sont restés à jamais en Arabie Saoudite. Ils sont maintenant au nombre de 62 pèlerins tués. En dehors de ceux-là, toutes les personnes perdues de vue ont été retrouvées et sont rentrées au bercail, a dit le coordonateur de la Cellule, Amadou Kébé. Ces 62 décès se justifient par un litige sur une personne comptabilisée sur le fichier sénégalais à cause de la sonorité de son nom. Il s’est révélé, par la suite, qu’elle n’a été convoyée ni par la Commission nationale, encore moins par les voyagistes privés. Mieux, déclare Amadou Kébé, même le numéro du passeport de la victime ne figure pas sur le fichier du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique. Le coordonateur de la Cellule de crise d’affirmer, par ailleurs, que les décès recensés correspondent au nombre de passeports restés entre les mains des autorités saoudiennes qui retirent le titre de voyage dès l’arrivée du pèlerin sur leur terre. Il n’a pas manqué de relever que 6351 appels ont été reçus sur le numéro vert de la cellule.

source: http://www.sudonline.sn/une-prise-en-charge-psychologique-des-medecins-requise_a_26819.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?