Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
27
Dim, Nov
97 Nouveaux Articles

Sénégal - Débrayages, Grèves : Une Ecole Publique Attaquée De Toutes Parts

SOCIÉTÉ
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times


 
En débrayage, hier mardi, le Cadre unitaire syndical de l’enseignement moyen-secondaire (Cusems) met un coup d’accélérateur dans son plan d’actions en décrétant une grève totale aujourd’hui, mercredi 13 décembre. Un mot d’ordre bien suivi, selon le secrétaire général du Cusems, Abdoulaye Ndoye, qui annonce déjà une marche nationale la semaine prochaine, pour amener le gouvernement à poser des jalons dans la matérialisation des accords inscrits dans le procès-verbal. De l’autre côté, toujours du moyen secondaire, le Syndicat autonome des enseignants du moyen et secondaire (Saemss) attire l’attention de l’Etat du Sénégal sur les «risques de perturbation que pourrait connaitre le système éducatif à cause du non-respect des engagements pris». Le secrétaire général, Saourou Sène, estime qu’il n’y a pas «d’actes concrets et que le gouvernement continue de faire dans le «faire semblant». Cette année est partie pour être très difficile pour le système éducatif sénégalais».
 
Le Saemss, tout comme le Cusems, veulent des réponses concrètes sur la question de l’indemnité de logement des enseignants, notamment le système de rémunération, le redéploiement abusif des professeurs, le paiement des indemnités du baccalauréat. Au niveau de l’enseignement supérieur, le Syndicat autonome des enseignants de Supérieur (Saes) avait décrété un mot d’ordre de grève de 48H, les jeudi 7 et vendredi 8 décembre 2017. En évaluant l’état d’avancement des discussions gouvernement-Saes, le syndicat a exprimé toute sa déception vis-à-vis de l’Etat. Le Saes avait inscrit, l’année dernière, la réforme du régime de retraite dans son préavis de grève.
 
Les camarades de Malick Fall n’ont toujours pas obtenu une réponse satisfaisante, malgré la tenue de la conférence sociale. A côté des syndicats d’enseignants, les élèves du lycée des Parcelles Assainies (Lpa) ont entamé une grève, hier mardi, pour déplorer le manque criard de professeurs de mathématique et de philosophie. Pendant ce temps là, leurs grands frères de l’Université Gaston Berger (Ugb) de Saint Louis affrontent les Forces de l’ordre. Les étudiants déplorent des problèmes liés aux logements, l’insalubrité ainsi que le retard dans le paiement des bourses. Ce qui a amené, selon certaines informations recoupées, l’intervention des éléments du Groupement mobile d'intervention (Gmi) pour dissuader les étudiants qui, dans leur détermination à en découdre avec les autorités, ont bloqué la circulation sur la route nationale à hauteur de l’Ugb.

 

Auteur: Alassane DJIGO - Sud Quotidien

url ref:http://www.seneweb.com/news/Education/debrayages-greves-une-ecole-publique-att_n_233479.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?