Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
06
Mar, Déc
118 Nouveaux Articles

Sédhiou - abandon des mutilations génitales féminines et l’excision des relais de «girl génération» pour infléchir les 86% de prévalence

SOCIÉTÉ
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Un plan d’action est à l’étude pour investir les coins les plus reculés de la région et faire en sorte que la courbe des 86% de prévalence en matière de Mutilations génitales féminines (Mgf) et d’excision  infléchisse au plus bas possible. La formation des relais au nombre de trente, hommes comme femmes, s’inscrit dans le sillage de la mobilisation sociale en vue de l’abandon des Mutilations génitales féminines (Mgf) et de l’excision. La pratique reste toujours actuelle dans la région de Sédhiou, avec un pic de 86% par endroit. Cette session de capacitation a eu lieu ces deux derniers jours (samedi et dimanche) à Sédhiou sous l’égide de «Girl Generation», un programme international qui promeut la communication sociale pour le changement.
 
Fatoumata Bébé Tamba, l’ambassadrice de Girl Generation à Sédhiou, a déclaré que l’objectif est surtout de former des relais à conduire des actions de sensibilisation au sein de leurs communautés respectives et par des mots et terminologies appropriés afin d’opérer à un changement de comportement. «La pratique est aussi vielle que le monde, ici à Sédhiou, avec 86% dans la région. Mais, nous restons convaincus qu’avec une bonne approche basée sur l’argumentaire sanitaire et médical, nous arriverons un jour à zéro fille excisée comme le souhaite notre programme: mettre fin à l’excision en une génération».
 
A la cérémonie d’ouverture, samedi dernier, la représentante du programme au Sénégal, Mme Soukeyna Ndaw Diallo, a fait savoir que l’approche est basée sur le concept «Ne pas nuire» c’est-à-dire sans heurter les constructions et normes sociales, mais arriver à amplifier les voix et actions des personnes engagées pour briser le cycle des mutilations génitales et l’excision. L’institution municipale de Sédhiou, le Conseil départemental, le Conseil de la jeunesse, le CDEPS, le Centre conseil Ado, des 

 

 

source:http://www.sudonline.sn/des-relais-de-girl-generation-pour-inflechir-les-86-de-prevalence_a_37586.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?