Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
27
Dim, Nov
97 Nouveaux Articles

Traque des biens supposés mal acquis -convoqué à la CREI hier; lundi Abdoulaye balde prie de repasser le 26 aout

Biens mal acquis
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times
Cependant, à sa sortie des locaux de la Crei, Baldé n’a pas fait de déclaration. Lui qui avait l’habitude, aussitôt après sa rencontre avec le procureur spécial, de s’adresser à ses militants et à l’opinion nationale à travers une déclaration à la presse comme ce fut le cas lors de ces deux précédentes convocations, a tout simplement préféré garder le silence pour cette fois-ci, aussi étrangement que cela a paru. 
 
Tout de blanc vêtu et en mode lunette de soleil, l’ancien directeur exécutif de l’Anoci, aussitôt sorti des locaux de la Crei, n’a pas mis de temps pour regagner une 4x4 de couleur rouge qui l’attendait devant le portail de sortie de l’immeuble qui abrite la Crei, sur l’avenue Cheikh Anta Diop. Pas même un mot de remerciement à l’endroit de ses militants et ses sympathisants qui étaient venus, en grand  nombre, pour lui apporter leur soutien. Même  la presse n’a eu droit à son  rendez-vous habituel au siège de son parti où Baldé avait l’habitude de revenir sur son face-à-face avec le procureur spécial. 
 
C’est plutôt Me Demba Ciré Bathily qui a fait office de porte-parole du jour. Dans une brève déclaration, l’avocat  a informé à la presse que son client est prié de repasser de nouveau à la Crei la semaine prochaine. «On s’est présenté devant la commission et on est convoqué pour le 26 août prochain parce que la commission estime qu’elle doit prendre davantage connaissance du dossier», a-t-il ainsi déclaré à la presse. Avant de poursuivre : «C’est tout. Il n’y a pas d’autres commentaires, c’est terminé, c’est juste ça». C’est à l’issue de ces propos que la voiture de Baldé a pris la direction des Amladies où se trouve son domicile. Arrivé sur les lieux aux environs de 15 heures, dans un air très calme, le maire de Ziguinchor est retourné chez lui de la même manière.
 
Il faut également signaler que la police avait mis en place un important dispositif pour parer à d’éventuels débordements. Ainsi, les éléments du Groupement mobile d’intervention (Gmi) ont quadrillé la face principale de l’immeuble abritant les locaux de la Crei. Ces derniers ont même interdit tout rassemblement de personnes sur l’avenue Cheikh Anta Diop aux abords dudit immeuble. Il a été même interdit aux bus et autres véhicules de transport en commun de marquer un arrêt devant l’immeuble pour prendre les clients.  
 
Pour rappel, Abdoulaye Baldé fait objet de poursuite dans le cadre de la traque des biens supposés mal acquis par la Crei de même que Karim Wade. Il a été sommé de justifier cinq (5) milliards de F CFA que lui reproche ladite Cour. Le 11 août dernier, il avait déposé pas moins de mille (1000) pages pour répondre à la mise en demeure servie par le Procureur spécial, Alioune Ndao.  Le jeudi 14 août, soit trois (3) jours après qu’il a déposé ses justificatifs, des gendarmes s’étaient présentés chez lui pour le cueillir mais c’est sans ce dernier qu’ils ont dû quitter les lieux vers 18 heures. 
 
SOURCE /: http://www.sudonline.sn/abdoulaye-balde-prie-de-repasser-le-26-aout_a_20429.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?