Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
08
Jeu, Déc
118 Nouveaux Articles

Medias et violences sexuelles le mauvais traitement des faits se répercute sur les victimes

MOEURS / SCANDALE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 

Selon le directeur du centre, le professeur Sérigne Mor Mbaye, «elles sont nombreuses les victimes ou familles de victimes souvent reçues au centre qui souhaitent mettre fin à leurs vies, suite à la  publication d’articles qui font qu’elles sont stigmatisées dans leurs quartiers».

Et cette situation, selon lui, résulte de «l’absence de formation des journalistes sur le traitement médiatique des faits d’abus sexuels comme l’attestent les articles de presse publiés régulièrement dans les médias nationaux». En effet, Sérigne Mor Mbaye fait remarquer que les journalistes ont souvent tendance à ne pas garder l’anonymat des victimes, c'est-à-dire leurs noms et adresses. Ils utilisent aussi «un vocabulaire non adapté et non spécialisé». Ce qui pourrait, à son avis, avoir des répercussions graves sur les victimes.

Au sortir cette formation, les journalistes auront une meilleure compréhension du statut de victime et les conséquences qui peuvent découler d’une victimisation secondaire par le traitement inadapté de l’information. Cette formation permettra également aux professionnels des médias de prendre en considération les valeurs sociales pour ne plus contribuer au traumatisme des victimes de violences sexuelles et de leurs familles.

source: http://www.sudonline.sn/le-mauvais-traitement-des-faits-se-repercute-sur-les-victimes_a_26821.html

 

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?