Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
29
Mar, Nov
93 Nouveaux Articles

Un faux fils du Khalife général des mourides arrêté dans un bar avec de la drogue

Drogue
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Un marabout mbacké-mbacké, de surcroît maître coranique domicilié à Touba mosquée, arrêté dans un bar, avec de la drogue. Les faits surprenants ont eu lieu le 17 avril dernier, à Rufisque. Cette nuit-là, les éléments de la Brigade de recherches du commissariat urbain de Rufisque, en opération de sécurisation dans la commune, font irruption vers 3h 30 dans le bar «Brise de mer», sis au quartier keury Kao. Procédant aux contrôles d’identité, ils sont tombés sur un client assez singulier. Il s’agit d’un adepte de l’eau de feu, vêtu d’un imposant ensemble grand boubou et qui en apparence donne tout l’air d’un homme vertueux. Une image que l’homme a d’ailleurs cherché à véhiculer en usant d’un dicton propre à une certaine frange de pseudos-marabouts. A défaut de détenir une Carte d’identité nationale, il se présente aux limiers comme étant un marabout Mbacké-Mbacké, venu passer du bon temps à Rufisque. Une allégation curieuse aux yeux des limiers qui, ont constaté stupéfaits, que le marabout qui était aussi ivre qu’un Polonais peinait à tenir sur ses jambes. Il est alors soumis à une fouille corporelle. Là, un autre coup de théâtre : du chanvre indien est découvert dans une des poches de son grand boubou. L’homme est ainsi conduit au poste de police où il a été placé en garde à vue pour détention de chanvre indien.

Il se fait passer pour le fils du khalife général des mourides pour gruger ses proies

A l’ouverture de l’enquête, le bonhomme livre, sur de grands airs, son identité et sa qualité. «Je me nomme Serigne Mohamed Mbacké, né en 1982 à Touba.» Puis, il lance tout de go : «Je suis le fils du Khalife général des mourides, Serigne Sidy Mbacké et de son épouse Sokhna Maï Mbacké. Je suis marabout et maître coranique à Touba mosquée.» Une présentation de sa filiation qui a fait frémir plus d’un limier du poste de police, réalisant du coup qu’ils avaient pour hôte le fils du Khalife des mourides. La nouvelle répandue telle une trainée de poudre dans certains cercles politiques et religieux (mourides), des diligences ont été faites pour s’assurer de la véracité de l’identité du mis en cause et de son appartenance au cercle familial du khalife. Une débauche d’énergie qui a conduit, selon nos sources, à la réquisition de plusieurs proches de l’actuel Khalife des mourides, dont sa fille, Sokhna Oumy Mbacké, par ailleurs représentante de sa famille à Rufisque. Dans les locaux de la police où elle a été présentée à Serigne Mohamed Mbacké, la dame qui l’a défiguré à souhait, ne l’a pas identifié comme étant un membre de la famille du Khalife. Convaincu qu’elle a affaire à un escroc qui porte atteinte à l’honorabilité de sa famille, Sokhna Oumy Mbacké, outrée, a décidé sur place de porter plainte contre le marabout adepte de l’eau de feu et du chanvre.

Le commissaire de Rufisque, autre victime du marabout Mbacké-Mbacké

Démasqué, Serigne Mohamed Mbacké daigne alors livrer sa véritable identité. «En réalité, avoue-t-il, je me nomme Serigne Amsatou Diakhaté, mais je suis bien marabout et maître coranique à Touba mosquée.» Sur l’origine de la drogue découverte par-devers lui, il a réfuté en être le propriétaire, soulignant que la drogue a été introduite dans sa poche par un tiers qui s’était joint à lui dans le bar. Il a cependant reconnu avoir usé d’un faux nom, d’une fausse qualité et de manœuvres frauduleuses pour gruger des victimes, dont le commissaire de Rufisque. De sources proches de l’affaire, qui ont confirmé cette information, le faux marabout a reconnu avoir profité de l’aide d’un ami pour escroquer le patron de la police rufisquoise. «C’est un ami marabout qui m’a remis le numéro du commissaire, en me confiant qu’il a une grande estime pour la confrérie mouride. Sur ce, je l’ai joint au téléphone, le 14 avril dernier, je me suis fait passer pour le fils du Khalife. De passage à Rufisque, il m’a reçu dans son bureau et j’en ai profité pour lui demander quelques faveurs.» Au terme de sa détention légale, il a été déféré au parquet de Rufisque.

ABDOULAYE DIEDHIOU

source: http://www.gfm.sn/actualites/item/14049-un-faux-fils-du-khalife-general-des-mourides-arr%C3%AAte-dans-un-bar-avec-de-la-drogue.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?