Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×

Sidebar

05
Mar, Mar
34 Nouveaux Articles
vendredi, 19 janvier 2024 20:06

Des scrutins pour asseoir la stabilité politique et la démocratie sur le continent

Écrit par
default
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Des scrutins pour asseoir la stabilité politique et la démocratie sur le continent Des scrutins pour asseoir la stabilité politique et la démocratie sur le continent Des scrutins pour asseoir la stabilité politique et la démocratie sur le continent

Plusieurs pays africains seront concernés par une élection présidentielle en cette année 2024. A cet effet, les enjeux des élections présidentielles en Afrique en 2024 vont de la garantie d’élections libres et équitables à la consolidation de la démocratie à travers la stabilité politique, la bonne gouvernance entre autres. En outre, les élections présidentielles africaines de 2024 exigent une gestion habile des différents enjeux pour renforcer les fondements de la démocratie sur le continent.

Des scrutins multiples, présidentiels, législatifs, régionaux, municipaux seront organisés dans plusieurs pays du continent africains en 2024. Parmi eux figure la Mauritanie, l’Afrique du Sud, le Mozambique, la Tunisie, l’Algérie, le Ghana. Les enjeux de ces scrutins sont nombreux, allant de la garantie d’élections libres et équitables à la stabilité politique jusqu’à la consolidation de la démocratie. C’est ainsi que l’annonce de la candidature du Président rwandais Paul Kagame en septembre 2023 pour un quatrième mandat pour la présidentielle du 15 juillet 2024 au Rwanda n’a pas manqué de susciter des réactions diverses. 

“Qu’est-ce que la démocratie ? L’Occident qui dicte aux autres ce qu’ils devraient faire ? Chercher à transplanter la démocratie chez quelqu’un d’autre, c’est déjà une violation de la démocratie en soi. Les peuples sont censés être indépendants et doivent être autorisés à s’organiser comme ils le souhaitent.”

Paul KAGAME Président de la République – Rwanda

En cette année 2024, l’Afrique se trouve à un tournant crucial de son histoire politique avec ces élections présidentielles qui se profilent à l’horizon. Les Comores ouvrent le bal électoral le 14 janvier 2024. Puis, le 25 février 2024, les yeux se tourneront vers le Sénégal. Le président Macky Sall, au pouvoir depuis 2012, ne briguera pas un troisième mandat. Il a désigné en septembre 2023 son Premier ministre, Amadou Ba, comme candidat de son camp. 

“J’ai appris à mieux connaître et mieux aimer notre pays, d’un amour inconditionnel et inépuisable. Voilà pourquoi je ferai en sorte que l’élection présidentielle du 25 février 2024 se déroule, comme les précédentes, de façon paisible et dans les meilleures conditions d’organisation. J’invite tous les candidats à œuvrer dans le même esprit. Et le 2 avril 2024 s’il plaît à Dieu, je transmettrai le pouvoir à mon successeur.”

Macky SALLPrésident de la République – Sénégal 

Cependant, d’autres nations africaines font face à des défis majeurs dans l’organisation d’élections libres et équitables. C’est le cas des pays ayant connu des périodes d’instabilité caractérisées par des coups d’État militaires, dont le Tchad. Ce pays s’est nouvellement doté d’une constitution en décembre 2023, une étape vers des élections promises en 2024 pour la fin de la transition dirigée par le général Mahamat Idriss Déby. 

“C’est une étape importante dans le processus de rétablissement de l’ordre constitutionnel qui vient d’être franchi. La nouvelle Constitution qui instaure un nouvel équilibre des pouvoirs, permettra à notre pays de se doter de nouvelles institutions fortes et républicaines et d’asseoir une vraie démocratie à la base par une forte décentralisation.”

 Mahamat Idriss DEBY ITNOPrésident de la transition – Tchad

Dans certains pays africains, la démocratie et la stabilité politique sont au cœur des préoccupations. En prenant le cas du Soudan du Sud, les autorités de transition se sont engagées en faveur de la tenue d’élections libres et équitables en 2024, marquant la fin de la période de transition au Soudan du Sud. 

source:https://africa24tv.com/des-scrutins-pour-asseoir-la-stabilite-politique-et-la-democratie-sur-le-continent/

  • Sénégal 0
  • Sénégal 0
  • Sénégal 0
  • Sénégal 0
  • Sénégal 0
  • Sénégal 0
Lu 43 fois

Media

Des scrutins pour asseoir la stabilité politique et la démocratie sur le continent Des scrutins pour asseoir la stabilité politique et la démocratie sur le continent

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.