Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×

Sidebar

21
Mar, Mai
0 Nouveaux Articles

Afficher les éléments par tag : Idrissa Seck

« Macky Sall et Idrissa Seck risquent d’incarner un soleil qui se couche aux yeux des Sénégalais…« , d’après Dr Abdourahmane Diouf. Ex-« rewmiste », le leader du parti « AWALE » n’a pas raté son ancien mentor.

 

Abdourahman Diouf : « Idrissa et Macky sont au pouvoir depuis au moins 25 ans, sans faire bouger les lignes… »

« Macky Sall et Idrissa Seck risquent d’incarner un soleil qui se couche aux yeux des Sénégalais…« , d’après Dr Abdourahmane Diouf. Ex-« rewmiste », le leader du parti « AWALE » n’a pas raté son ancien mentor.

 

Macky et Idy…

Dr Abdourahmane Diouf, repris par L’OBS, estime que « la candidature de Idrissa Seck est celle d’un monde ancien qui se consume et qui est en train de s’étein

Publié dans POLITIQUE
Juste après son arrestation à Saint-Louis, la rédaction de Dakaractu Saint-Louis est entré en contact avec une source proche du dossier pour en connaître davantage. 
C'est ainsi qu'elle nous a appris que le colonel Abdourahim Kébé est poursuivi pour incitation à l'insurrection. 
Publié dans POLITIQUE

Répondant à son vis-à-vis de Idy 2019 qui associait le nom du chef de l’Etat à la pauvreté, Bathie Ciss de Benno bokk yakkar a déploré l’usage d’un « langage de la rue » indigne d’un Idrissa Seck qui prétend pouvoir gouverner le Sénégal. 

L’invité à l’émission « Sur un air de campagne » liste les efforts du gouvernement au plan social et cite pêle-mêle : l’augmentation des salaires entre 14 000 et 90 000 F Cfa suite à la baisse de l’impôt sur les salaires en janvier 2013 ; la stabilisation des prix des denrées de première nécessité et la baisse des prix des hydrocarbures. 

Publié dans POLITIQUE

Dans le cadre de sa campagne électorale pour la Présidentielle du 24 février prochain, Idrissa Seck a été reçu par la Khalife général de Thiénaba. Au cours de leur entrevue, le président de la coalition "Idy 2019" a sollicité des prières pour son accession à la magistrature suprême, au soir du 24 février prochain.

GFM – (Dakar) Des milliers d’inconditionnels d’Idrissa Seck ont vite fait d’envahir la Promenade des Thiessois. Le décor était tout en orange. Les décibels fusaient de partout. Une dizaine de chanteurs dont le rappeur Daddy Bibson ont composé expressément des singles en l’honneur du candidat Idrissa Seck. Une chose inédite.

 	 BATAILLE POUR LE CONTRÔLE DES CANDIDATS RECALÉS DU C25 IDY «DEVANCE» MACKY ET SONKO

 La bataille pour le débauchage des ex-candidats à la candidature membres du C25 fait rage entre les cinq autorisés par le Conseil constitutionnel à prendre part au prochain scrutin électoral présidentiel dont le premier tour est prévu le 24 février prochain. A moins de vingt quatre du démarrage officiel de la campagne électorale, cette guerre de séduction semble tourner, pour le moment, en faveur du candidat de la coalition «Idy 2019» qui a réussi à enrôler quatre des cinq candidats recalés qui se sont jusqu’ici déterminés. Idrissa Seck est suivi par le président sortant et le candidat de la coalition «Sonko Président » accrédité chacun d’un soutien pour le moment. 

Publié dans La Une de la Presse
samedi, 05 janvier 2019 17:43

Idrissa Seck Candidat Sans Vision Nouvelle

Une vision doit pouvoir se résumer en une seule phrase. Idrissa Seck aura peut-être une autre chance de se rattraper n’ayant pas lui-même présenté sa vision qu’on nous a annoncée patriotique mais en 15 versions différentes et pas particulièrement patriotiques. 
Ses 3 axes stratégiques (gouvernance, économie, et sécurité) qui sont trop généraux devaient naturellement découler de cette vision claire et permettre une compréhension d’ensemble qui a fait défaut lors de la déclinaison de son programme avec le détail de 45 mesures de mise en oeuvre. Il avait cependant lui-même annoncé ces 3 trois axes stratégiques sans vision clairement énoncée lors de son investiture, ce qui nous pousse à conclure qu’il n’a pas de vision nouvelle. Ces axes stratégiques peuvent néanmoins se résumer en un seul : «une meilleure gouvernance» dans la mise en œuvre de la vision du statu quo, «Yorinwi» selon ses propres termes. S’il ne propose qu’un axe stratégique d’un «Sénégal dans une gouvernance plus efficace, plus juste, et plus solidaire», cela explique la batterie de mesures d’ordre technique qui ont été présentées et qui sonnent comme des contributions à Macky Sall. 

Publié dans POLITIQUE

VAIDEHI Décidément, la guerre des mots entre Idrissa Seck et le pouvoir en place, en perspective de la présidentielle de 2019, ne cesse de rebondir. Cette fois, c’est en visite à Saint-Louis, dans le cadre de sa tournée nationale, que le patron de Rewmi s’est vivement attaqué à la gestion de Macky Sall, en critiquant ouvertement les nouveaux accords de pêche devant être entérinés d’ici le 31 mars prochain, entre le Sénégal et la Mauritanie. En réplique, le ministre de l’Economie maritime Oumar Guèye a tout simplement parlé de la « première bourde diplomatique » de l’ancien Premier ministre et opposant déclaré de Macky Sall à la présidentielle de 2019.  Idrissa Seck est revenu à l’attaque avant-hier, samedi 17 mars, contre le pouvoir de Macky Sall qu’il compte affronter à la présidentielle du 24 février prochain. Cette fois, c’est de Saint-Louis où il poursuivait sa tournée nationale, après l’étape de Touba, que l’ancien Premier ministre du Sénégal a contesté de nouveau la gouvernance Macky Sall. Après avoir dénoncé en son temps le contrat gazier conclu entre Dakar et Nouakchott, le patron de Rewmi s’est porté-en-faux contre les nouveaux accords de pêche devant être entérinés, le 31 mars prochain, entre le Sénégal et la Mauritanie.

Publié dans La Une de la Presse

Sénégal

 En route vers le palais de la République en 2019, Idrissa Seck ne devrait pas seulement se confronter à Macky Sall, l’actuel chef de l’Etat, ou autre candidat du Pds. Celui qui tend de plus en plus à s’emparer de la coalition Mankoo Taxawu Senegaal, avec les déboires de Khalifa Sall devant dame justice, semble être aussi appelé à franchir l’écueil Malick Gakou. Un leader de parti dont les cadres se sont empressés hier, jeudi, de renouveler leur engagement à sa candidature pour 2019, en finançant la caution nécessaire de 65 millions à l’élection présidentielle.

Publié dans La Une de la Presse
Nous vous révélions hier que l'un des farouches pourfendeurs du régime de Macky Sall séjourne au pays de Marianne. Mamadou Diop Decroix, puisqu'il s'agit de lui,a bel et bien quitté Dakar pour rallier la France. 
Publié dans News