Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×

Sidebar

01
Ven, Mar
34 Nouveaux Articles

Afrique : le capital des banques de l’UMOA fixé à 20 milliards de FCFA

Afrique : le capital des banques de l’UMOA fixé à 20 milliards de FCFA

Afrique : le capital des banques de l’UMOA fixé à 20 milliards de FCFA

ÉCONOMIE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Fast backlinks and Guest-post hosting

 

l’Union Monétaire Ouest-Africaine a annoncé une augmentation du capital social minimum des banques opérant dans la région. Il passera de 10 milliards de FCFA à 20 milliards de FCFA. Cette décision vise à renforcer la résilience du secteur bancaire de la région de l’UEMOA et de répondre aux besoins croissants de financement auxquels font face les pays de l’Union.

Le capital social minimum actuel des banques de l’Union monétaire ouest-africaine (UMOA) est fixé à 10 milliards de FCFA. Cependant, il a été jugé nécessaire de l’augmenter à 20 milliards de Fcfa pour assurer une meilleure résilience face aux risques financiers. Cette mesure est conforme aux recommandations internationales qui visent à renforcer la capacité des banques à faire face aux chocs économiques et financiers.

“ La recapitalisation des banques qui passe du simple au double permettra à ces dernières de voir quand même pleinement le rôle de financement de l’économie. À défaut, en effet, d’une épargne conséquente en Afrique, ce qui est extrêmement faible. Cette capitalisation permettra aux banques commerciales de disposer de plus de fonds propres.”

Meissa BABOUÉconomiste  – Sénégal

Le capital social minimum d’une banque fait référence à la somme minimale de fonds propres que la banque doit détenir conformément aux exigences réglementaires fixées par les autorités financières. Le capital social minimum des banques de la zone UMOA a connu des relèvements dans le passé. Il était de 1 milliard de FCFA en 2008, puis a été porté à 5 milliards de FCFA avant de passer à 10 milliards de FCFA  en 2010. Selon les spécialistes du secteur bancaire, un capital social faible signifie qu’une banque est plus exposée en cas de faillite d’un de ses clients.

“ L’endettement très souvent auprès de la banque centrale peut coûter plus cher. Donc avec ses fonds propres, des banques commerciales pourront davantage massifier le financement envers l’économie. Donc pour avoir une capacité de résilience financière conséquente, il était opportun effectivement d’encadrer ces banques, d’augmenter leur capital.”

Meissa BABOUÉconomiste  – Sénégal

Il faut noter que la zone monétaire UMOA comptait à fin mars 2023, un total de 135 banques. La Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Burkina Faso abritent le plus grand nombre de banques de la zone avec respectivement 29, 28 et 16 banques.

SOURCE: https://africa24tv.com/afrique-le-capital-des-banques-de-lumoa-fixe-a-20-milliards-de-fcfa/