Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
29
Mar, Nov
93 Nouveaux Articles

Conduite des chantiers de l’AIBD : Binladin inquiète le Sénégal

ÉCONOMIE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Le ministre des Affaires étrangères Mankeur Ndiaye a rencontré le lundi dernier à New York, son homologue saoudien, le prince Saud Al Fayçal, auquel il a délivré un message personnel du chef de l’Etat le Président Macky Sall. Ce bref résumé du communiqué publié par le ministère des Affaires étrangères et des sénégalais de l’extérieur (Maese), pour sanctionner cette rencontre, ne renseigne pas sur le fond des échanges. Néanmoins, Le Quotidien a pu apprendre que les discussions ont été, pour rester dans le langage diplomatique, franches et directes.

En fait, Mankeur Ndiaye a tenu à rencontrer le ministre saoudien des Aaffaires étrangères, pour lui exprimer tout le ressentiment de la partie sénégalaise, notamment en ce qui concerne certains aspects de la coopération entre les deux pays. La vraie question concerne surtout la construction de l’aéroport de Diass.
La partie sénégalaise se plaint surtout des demandes de la société Saudi Binladin qui est en train de construire l’aéroport.
Le Quotidien a pu apprendre que le Président Macky Sall a demandé au ministre des Affaires étrangères de bien faire comprendre aux autorités saoudiennes que le Sénégal n’était pas du tout satisfait de la manière dont la compagnie saoudienne conduisait le chantier de Diass, qui a déjà connu un énorme retard dans son achèvement et ses délais de livraison. Plusieurs fois, les autorités sénégalaises ont dû constater que les délais de livraison de l’aéroport ne seraient pas respectés et de plus, les budgets estimatifs étaient plusieurs fois dépassés, et les demandes s’accumulent, pour plusieurs raisons.
Cela, quelque part, a fini d’exaspérer les dirigeants sénégalais. Et c’est ce que Mankeur Ndiaye a été chargé de dire aux dirigeants saoudiens. Mais bien sûr, le communiqué ne pouvait pas le dire pour ne pas froisser les Saoudiens. Les relations entre les deux pays sont tellement fortes que même les dérapages d’une compagnie comme Saudi Binladin ne peuvent pas les remettre fondamentalement en cause.
Normal donc que l’on trouve en conclusion, une phrase de ce type : «A cette occasion, les deux ministres ont rappelé l’importance stratégique de l’axe Riyad-Dakar et se sont félicités des relations particulières existant entre le Sénégal et l’Arabie Saoudite, caractérisées, notamment, par des consultations régulières entre les dirigeants des deux pays et une convergence de vues sur les dossiers de politique internationale, en particulier la lutte contre le terrorisme, les questions de sécurité, la solidarité et le progrès économique et social, au bénéficie de la Oumah. Ils ont également réitéré leur engagement au sein de l’Organisation de la Conférence Islamique (Oci) et le soutien aux actions de son secrétaire général. 
Mankeur Ndiaye a, en outre, relevé, pour s’en féliciter, la sollicitude continue du Royaume saoudien à l’endroit du Sénégal.»

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

source: http://www.lequotidien.sn/index.php/la-une2/7318-conduite-des-chantiers-de-laibd--binladin-inquiete-le-senegal

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?