Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
08
Jeu, Déc
118 Nouveaux Articles

Investissement : Retour en force du Maroc au Sénégal

ÉCONOMIE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 

Revoilà reparti l’axe Dakar-Rabat et ce ne sont pas les défenseurs de la coopération intra-régionale qui vont se plaindre même si, sous d’autres cieux, on redoute l’arrivée sur le sol sénégalais de l’industrie et du savoir-faire marocain plus nanti et plus concurrentiel.

 

 

Déjà présent dans le domaine de la finance avec l’une des banques les plus dynamiques si elle n’est déjà la plus dynamique du pays, Attijaribank, par ailleurs maison mère de Wafa Assurance, le Maroc intègre le cercle des assureurs. La compagnie d’assurance marocaine Wafa Assurance a annoncé, le 25 septembre dernier, le lancement de deux filiales au Sénégal : Wafa Assurance Vie et Wafa Assurance. Deux entités qui ont reçu les agréments nécessaires de la part des autorités sénégalaises, selon Ecofin.  

Le même site spécialisé en finance et basé à Genève de souligner que l’implantation de Wafa Assurance au Sénégal intervient quelques semaines seulement après le lancement d’une filiale camerounaise dénommée Wafa Assurance Vie Cameroun. 

Le moins que le puisse dire est que Maroc frappe un coup de maître en actionnant les leviers de deux secteurs complémentaires à savoir la finance et l’assurance. Cela s’entend d’autant que les Marocains sont présents aussi dans le secteur de l’immobilier. Peuvent-ils financer les projets immobiliers sans prendre le risque de s’assurer ?

En tout cas, après s’être hissée au rang de leader incontesté du marché local en s’appuyant sur le vaste réseau de sa maison mère, le groupe Attijariwafa Bank, comme l’indique Ecofin, Wafa Assurances a annoncé avoir mis le cap sur le Sénégal au moment même où l’on annonçait la pose de la première pierre de la cité de l’émergence à Dakar.

Le triptyque : banque, assurance, construction

 

Quelque deux jours avant l’annonce de la création des deux filiales de la Wafa assurance à Dakar, le président sénégalais Macky Sall avait procédé à la pose de la première pierre de la «Cité de l’émergence». Un projet urbain de 648 logements confié au promoteur immobilier marocain Addoha.

 

Pour rappel, située à Dakar, la cité de l’émergence sera construite dans un délai de 24 mois sur une superficie de 2,5 hectares. Le projet porte sur la construction de 17 tours de 10 étages chacune, soit au total 648 logements toutes catégories confondues, pour un coût global de 21 milliards de francs CFA.

Une affaire s’il en est pour l’investissement marocain, c’est-à-dire le secteur privé, bancaire et assurance qui n’a pas fait plaisir à Dakar, du côté surtout des architectes qui se sont empressés de s’en prendre au président Macky Sall. Mais de toute évidence, l’économie sénégalaise qui balbutie et le secteur privé qui a du mal décoller, montrent que le Sénégal ne peut se passer de l’expertise et des moyens étrangers dont marocains qui ont déjà un pied bien planté à Dakar avec leur banque.

Consolation, pour tout ce beau monde qui voit arriver la puissance financière et l’industrie marocaine, le projet immobilier devrait générer plus de 1600 emplois, selon le PDG de Addoha, Anas Sefrioui.

Après un refroidissement du fait de plusieurs bisbilles relatives par exemple à la gestion de la défunte Air Sénégal Internationale et d’autres projets sous Wade, l’axe Rabat-Dakar semble plus dynamique.

David LY

SOURECE:http://www.gfm.sn/investissement-retour-en-force-du-maroc-au-senegal/

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?