Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
06
Lun, Fév
5 Nouveaux Articles

Approvisionnement en moutons pour la tabaski 2014 Aminata Mbengue Ndiaye dresse un bilan satisfaisant

ÉCONOMIE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 

«Je me réjouis une fois de plus pour la parfaite organisation de l’opération tabaski 2014 et le succès qui en résulte, grâce à l’engagement de tous les acteurs concernés  à relever le défis de la satisfaction des populations sénégalaises en moutons de Tabaski». Tel sont les propos du ministre de l’élevage et des productions animales, Aminata Mbengue Ndiaye qui présidait  hier, jeudi 5 février, la réunion d’évaluation de la tabaski 2014 et la préparation de la Tabaski 2015. 

 

 
 
Poursuivant, elle indique ; « globalement la tabaski a été satisfaisante cette année parce que nous n’avions pas eu de problème d’approvisionnement en moutons. Les invendus au niveau des différentes régions justifient largement cette appréciation ».
 
Cependant, elle estime la dépendance quasi structurelle du Sénégal des républiques du Mali et de la Mauritanie pour la satisfaction de ses besoins en produits carnés en  général et en moutons de Tabaski en particulier.  C’est une donne qui doit être sérieusement prise en compte pour renverser la tendance, afin d’assurer progressivement la totale couverture des besoins des consommateurs Sénégalais.
 
« C’est une ambition juste que nous devons avoir pour notre pays et il s’agit de réunir les conditions idoines pour y parvenir. Cette année encore n’eut été la contribution significative de ces deux pays avec une importation de plus de 378 mille sujets, le problème de l’approvisionnement du marché serait encore à l’ordre du jour », soutient-elle
 
 Pour faire face à la situation de déficit structurel en moutons que connait le Sénégal, elle rappelle qu’un comité technique  multidisciplinaire chargé  d’élaborer un programme national d’autosuffisance en moutons (Pronam), a été mis en place.
 
« Nous avons un programme national qui va être déroulé à partir de cette année. Nous allons commencer par la mise à la disposition des troupeaux traditionnels, des géniteurs de race pour leur permettre d’améliorer le cheptel. Nous avons aussi sorti  un arrêté pour qu’au niveau des abattoirs on interdise l’abattage des brebis parce cela peut vraiment  permettre d’augmenter la production en petits ruminants au niveau du pays », a-t-elle expliqué. Selon elle, ce programme vise à promouvoir la filière des petits ruminants afin d’accroître l’offre national en moutons, notamment de tabaski et de contribuer à la promotion d’emploi générateurs de revenus. 
 
Pour ce faire, le programme  s’articule autour des trois axes principaux. Il s’agit, souligne-t-elle, de l’augmentation de la productivité numérique et pondérale, du renforcement des capacités des acteurs de la filière, de l’amélioration des conditions de mise en marché des petits ruminants. 
 
Par ailleurs, elle précise que la stratégie globale du programme national d’autosuffisance en moutons  repose sur une organisation de la sous filière petits ruminants, la coordination et la capitalisation de l’ensemble des interventions des programmes et projets ayant un volet « production ovine et caprine », l’identification et la mise en œuvre d’actions complémentaires ciblées.
 
source: http://www.sudonline.sn/aminata-mbengue-ndiaye-dresse-un-bilan-satisfaisant_a_22987.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?