Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×

Sidebar

20
Lun, Mai
0 Nouveaux Articles

Tourisme : Des défis majeurs pour le Sénégal

ÉCONOMIE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Fast backlinks and Guest-post hosting

 

économie

Lors de sa tournée Casamançaise, le Chef d’Etat  Macky Sall  a relancé l’idée de développer davantage le tourisme dans la région en prenant des mesures d’accompagnement. Mais au-delà de la Casamance c’est tout le tourisme Sénégalais qui faut revisiter, car les défis sont nombreux.

Le secteur du tourisme qui jadis était la vache laitière du Sénégal est devenue ces dernières années le parent pauvre de l’économie nationale. Face à innombrables difficultés les autorités cherchent désespérément des solutions pour relever les défis dans ce secteur. 

 

En témoignent les propos du ministre chargé de ce secteur, Abdoulaye Diouf Sarr, qui a reconnu que « le socle du développement économique et social du pays » repose sur le secteur touristique  tout en étant conscient des nombreux défis. « Nous avons compris que le tourisme est le socle du développement économique et social du pays. Cela est connu de tous les spécialistes du secteur d’où la nécessité  d’accompagner le management du secteur touristique, en mettant en place une approche participative, qui exige beaucoup d’humilité ».

 

 

Un tourisme pour les locaux

L’un des défis majeurs des acteurs du tourisme sénégalais, est le tourisme local. La culture du tourisme interne peine à être adoptée par les nationaux qui semblent avoir une préférence pour les voyages à l’étranger. « Aujourd’hui notre plus grand combat est de faire adhérer les sénégalais au tourisme local, nombreux sont ceux qui vous parleront de la tour Eiffel et autres merveilles françaises et qui ignorent que au Sénégal il y’a de belles choses à voir. Il faut faire que chaque Sénégalais devienne un touriste dans son propre pays. En d’autres termes, il faut une promotion du tourisme interne, et malheureusement, cette forme de tourisme est très peu pratiquée par les nationaux et les résidents » explique Ismael Kambell, chargé des relations publiques à Jovago. Pour cela il préconise « l’échange direct autour de panels qui seraient organisés avec les banques et autres institutions financières, pour dégager les voies et moyens d’accompagnement du tourisme interne en termes d’investissements, d’équipements locaux, de formation, d’encadrement et de promotion. Nous devons éplucher la problématique du financement du tourisme, plus particulièrement celle du crédit hôtelier, ou simplement de l’hébergement, réfléchir sur le tourisme interne ou communautaire, voir quelles sont les caractéristiques de ce tourisme interne, pour inciter les Sénégalais à visiter et à séjourner dans les sites touristiques ». 

Mieux vendre la destination Sénégal

L’une des priorités du ministre du tourisme et des transports aériens Abdoulaye Diouf Sarr, est de vendre la destination Sénégal, ses produits et opportunités touristiques. Et pour cela il faut une véritable stratégie. Avec l’image peu reluisante causée par le virus ébola en Afrique de l’ouest, la tâche n’est pas simple. Toute fois la mise en œuvre d’un plan de communication efficace et la multiplication d’évènement internationaux pourraient rassurer davantage les touristes. Le Sénégal peut compter sur un climat social et politique, considérés comme modèle en Afrique. Il y’a également la présence sur la toile, qui pourrait constituer un outil de premier rang. A ce niveau les autorités peuvent compter sur le développement du e-tourisme au Sénégal, avec la présence des acteurs mondiaux. Ces derniers peuvent constituer un véritable levier pour le tourisme sénégalais et mettre davantage les visiteurs en confiance.

SOURCE: Jovago.com

 

SENETOILE NEWS