Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
04
Dim, Déc
115 Nouveaux Articles

Les investissements dans le secteur de l'eau en Afrique prennent un nouvel élan avec le début des travaux du Groupe de haut niveau des chefs d'État sur les investissements dans le secteur de l'eau en Afrique

Les investissements dans le secteur de l'eau en Afrique prennent un nouvel élan avec le début des travaux du Groupe de haut niveau des chefs d'État sur les investissements dans le secteur de l'eau en Afrique

Les investissements dans le secteur de l'eau en Afrique prennent un nouvel élan avec le début des travaux du Groupe de haut niveau des chefs d'État sur les investissements dans le secteur de l'eau en Afrique

Afrique
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times
Plus de 300 millions d'Africains n'ont pas accès à l'eau potable et plus de 700 millions vivent sans accès à de bonnes installations sanitaires

SHARM EL-SHEIKH, Égypte, 11 novembre 2022/ -- Plusieurs chefs d'État et personnalités de premier plan d'Afrique et du Nord ont lancé un appel à un investissement urgent dans le secteur de l'eau et de l'assainissement en Afrique.

“ Actuellement, seuls 10 à 19 milliards de dollars US sont investis chaque année dans le secteur de l’eau ce qui est en deçà du montant de 30 milliards de dollars américains requis pour répondre aux besoins en eau du continent d'ici 2030.
Il y a donc lieu de combler ce déficit en intensifiant le plaidoyer et surtout l’action, si nous voulons être au rendez-vous de 2030.", a déclaré S.E. Macky Sall lors de l'inauguration du Panel international de haut niveau sur les investissements dans le secteur de l'eau pour l'Afrique, en marge du Sommet de haut niveau des chefs d'État sur la mise en œuvre de la Conférence des Nations unies sur le changement climatique COP27 à Charm el-Cheikh, en Égypte, le 8 novembre 2022.

Plus de 300 millions d'Africains n'ont pas accès à l'eau potable et plus de 700 millions vivent sans accès à de bonnes installations sanitaires. Si aucune mesure n'est prise, le changement climatique aggravera les pénuries d'eau et entraînera davantage d'insécurité alimentaire, de maladies, de déplacements humains et de conflits, et entravera le développement économique du continent.

L'objectif du Panel est de mobiliser 30 milliards de dollars par an d'ici 2030, afin de mettre en œuvre le Programme continental d'investissement dans le secteur de l'eau en Afrique.

Le panel élaborera un rapport de haut niveau et un plan d'investissement pour la Conférence des Nations unies sur l'eau de 2023 et les chefs d'État de l'Union africaine, comprenant des orientations et des recommandations pour les pays africains sur la manière de mobiliser des ressources afin de combler le déficit d'investissement dans l'eau en Afrique. Les niveaux d'investissement actuels, de 10 à 19 milliards de dollars US, sont insuffisants pour répondre aux besoins de production alimentaire, d'assainissement et d'industrialisation de la population en croissance rapide du continent.

Le Panel est co-présidé par S.E. Macky Sall, Président de la République du Sénégal en sa qualité de Président de l'Union africaine (UA) ; S.E. Hage Geingob, Président de la République de Namibie ; et S.E. Mark Rutte, Premier Ministre des Pays-Bas. S.E. Jakaya Kikwete, ancien président de la République unie de Tanzanie, est le coprésident suppléant du groupe.

Au moins 30 milliards USD par an sont nécessaires pour atteindre l'objectif de développement durable n° 6 relatif à l'eau et à l'assainissement, et il faudra trouver des sources de financement innovantes, ainsi que renforcer la gouvernance et la capacité des structures institutionnelles pour garantir leur utilisation efficace.

“Le panel est une plateforme permettant d'orienter les discussions sur les priorités en matière d'investissements dans le secteur de l'eau avant la conférence des Nations unies sur l'eau de 2023. Nous espérons qu'il guidera les gouvernements africains et les partenaires de développement dans leur travail collectif en faveur de l'action dans le secteur de l'eau, afin d'accélérer les progrès vers tous les objectifs de développement durable liés à l'eau", a déclaré S.E. Mark Rutte.

“La concrétisation de l'ODD 6 permettra la réalisation des autres ODD. La bonne gouvernance en matière de gestion de l'eau est essentielle pour gérer ce domaine stratégique extrêmement complexe. La gouvernance du secteur de l'eau est cruciale. Compte tenu du positionnement unique du secteur de l'eau, les partenariats public-privé sont très importants", a déclaré S.E. William Ruto, président de la République du Kenya, qui fera partie du panel.

S.E. Badara Joof, vice-président de la République de Gambie, a souligné que le pays est confronté à des défis économiques et de développement considérables et soutient la mobilisation de fonds pour le Programme continental d'investissement dans l'eau.

Le travail du panel sera soutenu par une fiche d'évaluation des investissements dans le secteur de l'eau, qui renforcera l'environnement favorable aux investissements nécessaire en Afrique. Afin que les financements affluent, nous aurons besoin de systèmes de gouvernance solides, tournés vers l'avenir et inclusifs ; de structures de financement, d'incitations et de mécanismes de recouvrement des coûts améliorés pour le secteur de l'eau ; et de processus adéquats pour suivre, contrôler et évaluer la performance et la durabilité des investissements.

"Je voudrais appeler toutes les parties prenantes qui se sont ralliées au programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA) et au Programme continental d'investissement dans l'eau, ainsi que les nouveaux partenaires qui se joignent à nous, en particulier le secteur privé, à continuer à soutenir les investissements dans le secteur de l'eau et à appuyer les efforts du panel de haut niveau en mettant en œuvre les plans d'action et les recommandations que le panel formulera", a déclaré Nardos Bekele-Thomas, directeur général de l'Agence africaine de développement-NEPAD.

M. Achim Steiner, administrateur du PNUD, a souligné que le PNUD s'engage à soutenir le développement de stratégies de financement et le développement des travaux du groupe.

“Tout ce qui est bon pour l'Afrique est bon pour le monde. L'Afrique est le point zéro - elle est touchée de manière disproportionnée par le changement climatique. Les conséquences du changement climatique en Afrique seront ressenties par tous. Ce Panel doit apporter des solutions financières pour l'adaptation de l'Afrique", a déclaré le professeur Patrick Verkooijen, directeur général du Global Center on Adaptation.

“L'eau est un élément vital pour les enfants, mais des millions d'enfants en Afrique n'ont toujours pas accès de façon durable à une eau suffisante. Si nous voulons sérieusement atteindre notre objectif de sécurité de l'eau et d'assainissement pour chaque enfant, nous devons augmenter le financement des investissements dans le secteur de l'eau en Afrique", a déclaré Catherine Russell, directrice générale : Fonds des Nations Unies pour l'enfance.

Le Panel est convoqué par l'AMCOW, l'Agence de développement de l'Union africaine-NEPAD, la Banque africaine de développement, le Programme des Nations Unies pour le développement, l'UNICEF, le Global Center on Adaptation et le Global Water Partnership. Le Panel devrait se réunir au moins 3 fois au cours des 18 prochains mois.

S.E. Macky Sall a annoncé que les personnalités suivantes ont été  nouvellement nommés membres  du Panel international de haut niveau sur les investissements dans le secteur de l'eau en Afrique.

1. S.E. Matamela Cyril Ramaphosa, Président de l'Afrique du Sud.

2. Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Roi du Maroc

3. S.E. le Président Félix Tshisekedi, République démocratique du Congo

4. S.E. William Samoei Arap Ruto, Président de la République du Kenya

5. S.E. Adama Barrow, Président de la République de Gambie

6. S.E. Samia Suluhu Hassan, Président de la République Unie de Tanzanie

7. S.E. Hakainde Hichilema, Président de la République de Zambie

8. S.E. Olaf Scholz, Chancelier d'Allemagne

9. S.E. Sanna Marin, Premier ministre de la Finlande

10. S.E. Ulf Kristersson, Premier ministre de la Suède

11. S.E. Mette Frederiksen, Premier ministre du Danemark

12. S.E. Narendra Modi, Premier ministre de l'Inde

S.E. Macky Sall a également  souhaité  la bienvenue aux Chefs d'organisations internationales et multilatérales suivants  au sein du Panel :

1. S.E. David Malpass, Président du Groupe de la Banque Mondiale.

2. S.E. Dr. Akinwumi A. Adesina, Président de la Banque africaine de développement.

3. S.E. Nardos Bekele-Thomas, directeur général de l'AUDA-NEPAD.

4. S.E. Ursula von der Leyen, Présidente de la Commission européenne (CE).

5. S.E. Achim Steiner, Administrateur du PNUD.

6. S.E. Catherine Russell, Directrice générale de l'UNICEF.

7. S.E. Prof Patrick Verkooijen, PDG du Global Center on Adaptation (GCA).

8. S.E. Samantha Power, Administrateur de l'USAID

9. S.E. Pablo Bereciartua, Président de l'Organisation mondiale du partenariat pour l'eau.

10. S.E. Moussa Faki Mahamat, Président de l'Union africaine, qui assurera la coordination générale du Panel avec l'assistance technique du Secrétariat du Panel dirigé par ;

11. M. Alex Simalabwi, Secrétaire exécutif du Partenariat mondial de l'eau pour l'Afrique et chef du Secrétariat du Panel, qui rendra compte au coprésident suppléant du Panel, S.E. Jakaya Kikwete..
Distribué par APO Group pour Africa Water Investment Program.
 
Notes de l'éditeur :
Le Panel international de haut niveau sur les investissements dans le secteur de l'eau en Afrique soutient  le Continental Africa Water Investment Programme (AIP) (https://bit.ly/3UHNKny) dans son objectif de mobiliser 30 milliards de dollars US afin de renforcer la création d'emplois grâce à des investissements sensibles au genre dans la sécurité de l'eau et le développement résilient au climat.

L'Assemblée des chefs d'État et de gouvernement de l'Union africaine a adopté le PIA dans le cadre du Programme de développement des infrastructures en Afrique - Plan d'action prioritaire 2 (PIDA-PAP 2) lors de la 34e session ordinaire du sommet de l'Union africaine le 7 février 2021.

En août 2018, l'AUDA-NEPAD, la Banque africaine de développement, le Conseil des ministres africains sur l'eau, le Consortium pour les infrastructures en Afrique et le Partenariat mondial pour l'eau ont signé un communiqué conjoint visant à transformer les perspectives d'investissement pour la sécurité de l'eau et l'assainissement durable, l'objectif du PIA.

Plus d'informations sur le PIA sont disponibles ici : https://bit.ly/3UHNKny

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?