Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
05
Dim, Fév
5 Nouveaux Articles

RAPPORT D’AUDIT DU MINISTERE DE L’EDUCATION Bamboula chez Kalidou Diallo

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Nébuleuse autour de 1,9 milliard de F Cfa affecté aux cantines scolaires, un Dage expert en fractionnements de marché, népotisme flagrant dans les régions… A cause du nombre important de services à auditer pour le compte de l’Autorité de régulation des marchés, c’est la semaine dernière que le cabinet Gms a déposé son rapport d’audit du ministère de l’Education obtenu par L’As. Que de cafards chez Kalidou Diallo ! Favoritisme pour un groupe de fournisseurs, fractionnements, marchés nébuleux…Même s’il juge globalement conformes les passations de marché au niveau du Ministère de l’Education, le cabinet Global Management services (Gms) n’a pas manqué d’étaler dans son rapport de 96 pages de nombreux cafards.

L’audit a travaillé sur dix marchés d’appels d’offres, dont deux avenants pour un montant de 1.769.942.740 et 66 Demandes de renseignement de prix d’un montant de 480.369.723 Fcfa.

Le Dage expert en saucissonnage

Le Directeur de l’administration générale et de l’équipement (Dage) du Ministère a été pris en flagrant délit de fractionnement par les auditeurs sur le marché 293/Me/Sg du 16 septembre 2009 portant sur l’entretien et la maintenance de véhicules. L’audit épingle sur ce marché des pratiques de fractionnement pour un montant global de 16.395.095 F Cfa, en cinq Demandes de renseignement de prix. Les mêmes pratiques sont reconduites par le Dage sur un marché de jeux de maillots en date du 20 février 2009. Alors que le marché aurait dû faire l’objet d’un appel d’offres, Gms souligne que le montant total de 44.700.000 F Cfa a été saucissonné.

Le Dage du Ministère de l’Education est encore mis en cause dans l’attribution d’un marché de 34.383.600 F Cfa à la Compagnie Beta Services. L’audit estime que non seulement, ce fournisseur ne remplit pas les critères de qualification, mais aussi l’attribution a été faite en violation d’un avis défavorable de la Direction centrale des marchés publics, qui avait mis son veto. Un fractionnement portant sur 15.980.740 F Cfa a été aussi révélé par les auditeurs sur des consommables informatiques commandés par la Mepem/Dexco. Pareil à la Drpe qui a été épinglée pour des fractionnements de 5.176.889 F Cfa sur des fournitures de bureau.

Dix fournisseurs se partagent 1,7 milliard de F Cfa

Dans son rapport, Gms remarque que l’essentiel du budget du ministère de l’Education est « décentralisé » au niveau local notamment dans les Cem, lycées, Inspections départementales, Inspections d’académie et auprès des ordonnateurs secondaires qui « échappent à tout le contrôle sur les procédures et les dépenses », selon les auditeurs. « Cette situation est d’autant plus préoccupante que les dépenses sont toutes passées par la procédure de Demande de renseignement de prix, pour laquelle la cellule et la Commission des marchés du ministère ne sont pas associés », assène Gms. Plus cocasse, au niveau régional, un même fournisseur est attributaire, quelle que soit la nature de la prestation (cérémonie, entretien, réparation, travaux…).

A titre d’illustration de cette bamboula qui ne dit pas son nom, dix fournisseurs bénéficient de 29 % des dépenses, soit une manne financière de 1.777.800.796 Fcfa. Lors de la gestion 2009, un certain Moussa Bâ a remporté 520 contrats pour 336.441.260 F Cfa à Matam, soit 100% des marchés. Idem à Dakar où le fournisseur Abdoulaye Fall s’est vu octroyer 272 contrats pour 287 millions de francs.

Thiès est le « territoire » de Papa Mambaye Fall, qui rafle 212 contrats pour la rondelette somme de 216.568.631 F Cfa. Kaolack et Fatick sont « contrôlés » par « Le Fialiatre » qui se taille 368 contrats pour 169.219.166 Fcfa. Papa Amadou Diop Entreprise est gâté dans le cadre du Pdef, avec 319 contrats à Dakar pour la somme de 127.610.742 Fcfa etc.

Deux fournisseurs au paradis à la Dep

A la Division de l’Education préscolaire (Dep), les auditeurs ont révélé, chose extraordinaire, que tous les marchés ont été octroyés à deux fournisseurs, à savoir Ets Naury Gaye et Ets Abdoulaye Fall et fils. A la Division de l’Enseignement Arabe, Ansaarou Dine se taille deux marchés. Pour se défendre des soupçons de favoritisme, la Division affirme que le mis en cause avait pourtant soumissionné sur quatre autres marchés sans être sélectionné.

Bamboula autour de 1,9 milliard

Pis, les auditeurs ont noté que le budget de 1.952.745.622 Fcfa attribué aux cantines scolaires n’a fait l’objet d’aucun appel d’offres. La procédure de Demande de renseignement de prix a été systématiquement utilisée avec des montants qui avoisinent le seuil de 15 millions de Fcfa autorisé et « souvent avec le même fournisseur pour une localité donnée », selon les auditeurs.

Cheikh Mbacké GUISSE

SOURCE: LAS QUOTIDIEN

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?