Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×

Sidebar

05
Mar, Mar
34 Nouveaux Articles

Les Sénégalais d’Italie étalent leurs doléances à travers FAST- Forum

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Fast backlinks and Guest-post hosting

italieDAKARACTU.COM L’Objectif du forum était de faire un plaidoyer sur la portabilité des droits des travailleurs migrants afin de favoriser leur réinsertion sociale et économique et booster l’investissement vers le Sénégal. Plusieurs personnalités y ont pris part parmi lesquelles : Diène Farba Sarr, ministre de la Promotion des Investissements et du Partenariat représentant le Chef de l’Etat, son Excellence Moukhtar Kouyaté, Consul Général du Sénégal à Milan, Mody Guiro, président du Conseil d’Administration de l’Ipres, Fantamady Sory Kaba, directeur général des Sénégalais de l’Extérieur représentant du ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur. Il y avait aussi une forte délégation du ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat conduite par M. Mamadou Lamine Diouf directeur de la promotion de l’Habitat social et M. Pape Cheikh Seck, chef de service des opérations extérieures de l’IPRES. 

Au cours des débats, il est ressorti que les travailleurs employés dans le secteur formel Italien ne bénéficient toujours pas de l’intégralité de la protection sociale qui devrait leur être assurée ainsi qu’à leurs familles restées au Sénégal. 
Des études récentes ont, en effet, permis de faire les constats suivants : l’application du principe de territorialité qui fait que les prestations de sécurité sociale ne peuvent pas être servies en dehors de l’Italie; l’inexistence d’un accord de sécurité sociale entre l’Italie et le Sénégal, nonobstant l’importance du nombre de Sénégalais travaillant en Italie. Cette situation entraîne une absence de sauvegarde des droits acquis ou en cours d’acquisition en Italie, et de leur ex portabilité notamment en matière d’assurance vieillesse, du fait de l’absence d’un accord garantissant une totalisation des périodes d’activités de travailleur et d’assurance dans les différents pays d’emploi successifs ; la non-couverture complète de la branche «maladie» par le système sénégalais de sécurité sociale et la nouvelle stratégie du Sénégal d’assurer une couverture maladie universelle. Il a été aussi question des enjeux de la portabilité des droits de sécurité sociale (retraites, prestations familiales, accidents de travail, maladies professionnelles, santé) acquis dans les pays d’emploi afin d’en faire bénéficier les familles restées au Sénégal. 
A l’issue des travaux, la Fédération des associations sénégalaises de la Trivénetie a adressé ses vifs remerciements et son attachement à l’ancrage de la gestion des Sénégalais de l’extérieur au Ministère des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, sa volonté à participer pleinement au développement économique et social de notre pays, le Sénégal et s’est dit décidé à accompagner la nouvelle stratégie de diplomatie économique telle que définie l’autorité sénégalaise, renforcer la coopération Sénégalo-italienne et à consolider les rapports de coopération avec la région de Trivénétie, etc. Au sujet des autorités sénégalaises, Fast-Forum a décliné sa volonté à œuvrer à l’intégration harmonieuse de nos deux communautés, sollicite des deux parties la convocation de la grande Commission mixte sénégalo-italienne pour la poursuite, avec la partie italienne, du processus de négociation du projet axé sur la Convention Générale de Sécurité Sociale, à faciliter par une nouvelle approche, l’accès aux différents fonds d’appui (Plasepri) mis en joint-venture par la coopération Sénégalo-italienne. L’implantation d’un consulat honoraire dans le veneto et le renforcement de l’action sociale au profit de la diaspora sénégalaise étaient parmi les préoccupations de Fast-Forum. 
Un comité de suivi a été proposé par les participants. Cette structure va évaluer chaque semestre de l’état d’avancement de la mise en œuvre des décisions. Il s’agit entre autres conclusions de rendre effective, à l’image de la faveur faite à la Diaspora marocaine, la détaxation des produits agricoles des Sénégalais décidés à s’investir dans l’agriculture, de la création d’une coopérative d’habitat afin de faciliter l’accès à la propriété gage d’un retour harmonieux, de la mise en place d’un fonds d’émergence sociale autofinancé par la FAST. Lequel fonds viendrait en appoint à celui mis en place par l’Etat sénégalais. Il faut ajouter dans le train de requête l’envoi d’une mission pour la confection de carte nationale d’identité et la résorption du problème récurrent des immatriculations, stimuler la culture et l’amour de la patrie chez la troisième génération par la création d’un club de volontaires opérationnels dénommés « volontaires 3G ». Au troisième jour du forum dédié aux femmes, il a été question d’une meilleure prise en compte de leurs préoccupations dont entre autres la création d’une centrale d’achat. Une manière d’aider à la promotion des produits sénégalais dont le monopole de la distribution est détenu par des opérateurs d’origine asiatique. 
Le prochain cap est fixé au mois de juin 2015 pour la troisième édition

http://www.dakaractu.com/Les-Senegalais-d-Italie-etalent-leurs-doleances-a-travers-FAST-Forum_a57724.html