Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
29
Mer, Jui
0 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

La fortune ahurissante, trouvée dans les comptes et coffres de l’ancienne sénatrice libérale Aïda Ndiongue, ne cesse d’enfler la polémique qui jalonne la traque aux biens mal acquis. Si certains s’étonnent encore de la forte somme de 47 milliards, d’autres comme le Mouvement pour l’autonomie populaire Yoonu Askan wi mettent en garde sur toute éventualité de recourir à la controversée médiation pénale pour recouvrer les fonds spoliés au contribuable. Face à la presse hier, Madièye Mbodj et ses camarades militants de la Gauche ont fait montre de leur détermination à barrer la route à une éventuelle «compromission» tendant à protéger les mis en cause.

«Nous demandons à la Justice de faire son travail jusqu’au bout, dans l’indépendance, l’équité et la vérité, sans faiblesse ni marchandage encore moins de «baara yëggoo» (deal, Ndlr) sur le dos du Peuple. Nous attendons que les mis en cause restituent les milliards. Pourquoi protéger des gens qui ont détourné des milliards au moment où d’autres croupissent en prison pour avoir simplement volé pour survivre ? Nous ne l’accepterons pas», fulmine M. Mbodj. 
Quant aux «interventions voire chantages» et «injonctions des chefs religieux ou dirigeants d’associations de défense des droits humains demandant la libération de Karim Wade», Yoonu Askan wi pense qu’ils sont «sources de dérapages préjudiciables à la bonne marche d’une République qui se respecte». 
Pour le «Plan Sénégal indépendant» 
Marquant sa différence par rapport à ses alliés de Benno bokk yakaar, le Mouvement pour l’autonomie populaire s’engage à consolider la victoire du 25 mars, en restant «sentinelle critique» de défense des intérêts du Peuple. Ainsi, il compte se faire entendre à chaque fois que les intérêts populaires sont torpillés. «Au sein de cette majorité, nous sommes ensemble, mais nous ne sommes pas les mêmes. Nous l’assumons en toute loyauté (…) Notre plan n’est pas le «Plan Sénégal émergent», ni les différentes variantes des schémas de croissance préconisés par les bailleurs de fonds, mais plutôt le «Plan Sénégal indépendant» pour la prospérité partagée», font-ils constater. 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

source: http://www.lequotidien.sn/index.php/Politique/item/27739-affaire-a%C3%AFda-ndiongue-yoonu-askan-wi-s%E2%80%99oppose-%C3%A0-une-m%C3%A9diation-p%C3%A9nale--pas-de-baara-y%C3%ABggoo-sur-le-dos-du-peuple

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?