Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×

Sidebar

16
Mar, Avr
0 Nouveaux Articles

Acte3 de la décentralisation, « la suppression des régions est une mesure transitoire », (Ismaila Madior Fall)

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Fast backlinks and Guest-post hosting

Acte3 de la décentralisation, « la suppression des régions est une mesure transitoire », (Ismaila Madior Fall)

iGFM (Dakar) La Fondation Friedrich Hebert Stiftung a organisé une journée, d’échange et de réflexion sur l’Acte3 de la Décentralisation, ce samedi, dans un hôtel de la place, animée par Ismail Madior Fall, président du Comité de pilotage dudit Acte. Au cours de cette rencontre modérée par Abdoulaye Sène, les participants se sont montrés préoccupés par l’avenir des collectivités locales. L’objectif de cette rencontre est de communiquer vrai sur les tenants et les aboutissants de l’Acte3 de la Décentralisation au Sénégal.

Pour éclairer la lanterne des participants sur la suppression des régions, le conférencier a déclaré « il n’est pas question d’une suppression radicale et effective des régions comme collectivités locales. Celle-ci est une mesure transitoire qui a été proposée dont son application permettrait à la mise en place de 6 voire 7 pôles de développement qui seront les futures grandes régions du Sénégal ». Le président du comité de pilotage de l’Acte3 de la Décentralisation d’ajouter que c’est la région telle qu’elle existe actuellement qui va disparaitre. A l’en croire, à la place des 14 régions, au Sénégal il n’y aura que 6 régions appelées « pôles de développement ».

Dans cette première phase de la reforme de l’Acte3, la deuxième option consiste à ériger les départements en conseil départementaux ; les communautés rurales seront érigées en commune et les villes regroupant les communes d’arrondissement seront érigées en commune de plein exercice qui seront dirigées par un conseil de ville et un maire de la ville. Celui-ci s’intéressera qu’aux questions essentielles de sa collectivité. Apres la première phase de cette réforme relative la transcription du code général des collectivités ; à la mise en place des 6 pôles de développement a l’issue de la suppression des 14 régions remplacées par ces pôles. L’autre option de la réforme est d’ériger les départements en collectivités  de conseil départementaux ; et l’érection des communautés rurales en commune, les villes seront supprimées pour être remplacées par des villes en plein exercice dirigées par un maire de la ville et un conseil de ville.

La deuxième phase, selon le ministre conseiller du Président Macky Sall démarre immédiatement après les élections locales. Et pour qu’il n’y ait pas rupture entre ces deux phases, le Comité de pilotage est en train de réfléchir sur comment prendre en charge la continuité. Cette phase dite de recherche de financement de la réforme s’intéresserait aussi à la mise en place des pôles de développement qui remplacent les 14 régions du Sénégal.

Face à la presse, le constitutionnaliste a rassuré les Sénégalais sur les missions des régions notamment dans le cadre de la coopération décentralisée. Ces missions seront prises en charge par les nouveaux départements. Ismaila Madior Fall a rappelé que la réforme de l’Acte3 de la Décentralisation ne se réalise dans l’immédiat. C’est une réforme qui doit être, inscrite dans le temps. C’est un processus. « Nous avons juste lancé la reforme, nous avons commencé la reforme, nous avons jeté les bases de la reforme. Le travail doit continuer, la réflexion doit se poursuivre pour atteindre l’objectif de l’Acte3 de la Décentralisation engagé par le président de la République. », a-t-il conclu.

Tapa TOUNKARA

source: http://www.gfm.sn/actualites/item/10292-acte3-de-la-decentralisation--la-suppression-des-regions-est-une-mesure-transitoire--ismaila-madior-fall.html