Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
16
Lun, Mai
8 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Ce qu'il est convenu d'appeler prosaïquement "l'affaire Aida Ndiongue", loin de connaitre son épilogue, continue son bonhomme de chemin de rebondissement en rebondissement. Le nouveau épisode de ce feuilleton n'en demeure pas moins ce "come back" (retour) sur les lieux, c'est à dire à la CBAO (rendue tristement célèbre par cette affaire).
En effet, des enquêteurs de la redoutée Section Recherches de la gendarmerie en charge de cette gratinée affaire se sont rendus ce  mardi matin au dit établissement bancaire.

Le redoutable corps d'élite de la GIGN mise à contribution, ces derniers étaient pour la circonstance  encagoulés et armés jusqu'aux dents. Ayant repérés les coffres contenant les bijoux de valeur qui appartiendraient à l'ex sénatrice, ils ont alors procédé à la récupération.
Les "colis" en bonnes mains, les pandores pouvaient alors lever l'encre sous l'œil ébahi  des clients, responsables, employés de la CBAO entre autres témoins. 

 Aux dernières nouvelles, les "colis" en question ont été mis "sous scellés fermés (sic)" pour reprendre notre source. Qui refuse systématiquement de nous révéler le lieu dans lequel sont gardés ces objets de valeur. D'aucuns parlent de la caisse de dépôt et consignation, d'autres croient savoir que ces "colis" ont été simplement déposés au Parquet de Dakar. Mais, pour l'heure nul ne peut dire avec exactitude où sont déposés ces objets de valeur. Nous vous promettons quand même de "creuser" encore, comme on dit dans le jargon des pisse-copies. 
Pour rappel,   le Procureur de la République Bassirou Gueye avait tenu  un point de presse exclusivement axé sur l’affaire Aida Ndiongue. Les enquêtes menées sur les flux financiers venant des projets du plan « Jaxaay » et celui d’achèvement des programmes de réhabilitation des édifices de l'état ont permis de constater des transactions financières importantes ailleurs qui ont poussé les enquêteurs à  y voir clair.  

Selon le procureur, à la date du 7 janvier, les entreprises appartenant à Aida Ndiongue et l’exploitation de documents bancaires ont permis de retrouver 23. 400 milliards FCFA lui appartenant et des bijoux d’une valeur de 3 milliards 700 millions FCFA saisis par le Juge d’instruction. A la date du 16 Janvier 2014, c’est  un montant de 8 milliards FCFA qui a été retrouvé en plus des bijoux d’une valeur de 12 milliards FCFA, saisis, photographiés et laissés sous la garde de  l’établissement financier où les sommes ont été trouvées.  Aujourd’hui, a ajouté le Procureur,  250.000 Euros ont été retrouvés, mais aussi 20. 000 dollars et des bijoux d’une valeur de six cent millions FCFA. 
L’estimation globale de tous ses biens retrouvés se chiffre à 47 milliards 667 millions. Ce  montant cumulé selon le Procureur, pour estimer son immensité permettrait à une personne qui vit 100 ans de dépenser 1 million 300 mille de francs CFA par jour.

source: http://www.dakaractu.com/Rebondissement-dans-l-affaire-Aida-Ndiongue-Sous-escorte-de-la-GIGN-la-SR-recupere-ses-parures-en-diamant-etc_a59672.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?