Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
22
Dim, Mai
8 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

REUNIFICATION DE L’APR A LOUGA - Injures, coups de poing, bombe asphyxiante… animent la réunion

L'OBS - Les responsables «apéristes» de Louga ont démontré, samedi, qu’ils peuvent bien se battre sur tous les terrains. Marième Badiane, la  mandataire de l’Apr qui était dans le département pour réunifier un parti en lambeaux, a assisté à un concert d’injures et de coups de poing.

Mérième Badiane, la commissaire Politique de l’Alliance pour la République (Apr) mandatée à Louga pour réunifier le parti présidentiel, n’oubliera pas de sitôt la folle journée qu’elle a passée samedi dernier dans la capitale du Ndiambour. La responsable des femmes de l’Apr, accompagnée d’une forte délégation, a convié tous les responsables du département de Louga à cette rencontre, qui s’est tenue dans l’enceinte du Palais Djily Mbaye. La mandataire, comme pour sensibiliser ses camarades de parti, a d’emblée annoncé que «c’est (elle-même) qui a choisi de venir à Louga, la ville où est née (sa) mère».

 Après, cette précision, elle a lu la lettre de mission, pour mieux informer les militants sur les raisons de son déplacement, avant de décliner sa feuille de route : «Chaque communauté rurale a  droit à trois intervenants : deux responsables et un coordonnateur. Seulement, le député Amadou Mbery Sylla doit prendre la parole le premier.»

A peine a-t-elle fini sa phrase que le responsable Djiby Diallo s’éjecte de sa chaise pour l’interrompre : «Mbery ne doit pas parler. Il n’est pas le responsable».  Ses partisans applaudissent, tandis que ses détracteurs se ruent vers lui. La salle des banquets qui  s’est révélée très petite pour accueillir tout ce monde, est sens dessus dessous. Les injures fusent de partout. C’est le désordre total. La salle a été évacuée. Les responsables du département se démarquent. «Tout ce désordre vient de la commune. Le département est très uni. Nous ne devons pas l’accepter», tonne Moussa Sow, membre du directoire national de l’Apr, par ailleurs conseiller économique et environnemental. «Ni le format ni le cadre n’ont fait l’objet d’un consensus. Cette réunion ne devrait pas être interrompue», embraie Khalifa Dia, le chargé de communication de la Convergence des cadres républicains».

Pendant de temps, Marième Badiane s’est retirée dans une résidence.  Les entrées et les sorties sont filtrées. Des responsables sont interdits d’accès. Le désordre refait surface. Mais cette fois ci, les responsables du parti font parler les muscles. Les échanges de coups de poing sont incontrôlables. Ainsi, Marième Badiane, qui a échangé avec certains responsables locaux, a repris les travaux vers 16 heures. Les débats reprennent. Aussitôt, Djiby Diallo surgit de nouveau. Il a été pris à partie par des jeunes et passera un sale quart d’heure, entre les mains de ses bourreaux. 

Au moment où l’on s’y attendait le moins, l’odeur âcre d’une bombe asphyxiante envahit la salle. Les toux s’enchaînent. C’est le sauve-qui-peut. La salle est encore vidée. Du papier est allumé pour étouffer l’odeur du gaz.  Après cet incident, les travaux se poursuivent jusqu’à 21 heures. Finalement, un consensus a été trouvé. Une commission «consensuelle et inclusive» dans laquelle participent toutes les différentes sensibilités  est mise sur pied.  La mandataire, qui s’est réjouie «de la réussite de la mission», a appelé les responsables à travailler dans la paix pour que l’Apr aille  aux  Locales en mettant toutes les chances de son côté.  

ABDOU MBODJ

SOURCE: http://www.gfm.sn/actualites/item/11466-reunification-de-lapr-a-louga-injures-coups-de-poing-bombe-asphyxiante%E2%80%A6-animent-la-reunion.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?