Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
24
Mar, Mai
8 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Le Sénégal a réitéré sa volonté de renforcer la transparence dans la gestion des finances publiques, a souligné le secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances du Sénégal, Ngouda Fall Kane. Il présidait hier l’atelier sur la transparence budgétaire, organisé en partenariat avec le Groupe d’études, de recherche et d’actions de développement (Gerad).
« L’adoption de la loi 2012-22 du 27 décembre 2012 portant  Code de transparence dans la gestion des finances publiques confirme, si besoin en est, la volonté du gouvernement réaffirmée, à travers l’axe 3 du Plan Sénégal émergent, d’asseoir un cadre de bonne gouvernance sans lequel aucune Politique publique ne peut être réussie », a déclaré le secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances, Ngouda Fall Kane. Selon lui, en organisant cette rencontre,  en collaboration avec le Groupe d’études de recherche et d’actions de développement (Gerad), l’Usaid et l’International budget partnership (Ibp),  le ministère de l’Economie et de Finance marque sa volonté de renforcer la transparence dans la gestion des affaires publiques. M. Kane a également noté que le ministère accorde  un grand intérêt à l’initiative sur le budget ouvert ou Evaluation du budget ouvert  (Ebo) qui doit  permettre  la production d’un budget citoyen (Bc) et la publication de données budgétaires à l’intention des populations.

A ce niveau, a-t-il noté, le ministère de l’Economie et des Finances a réitéré sa volonté de poursuivre le dialogue avec la société civile, mais également de continuer les réformes de transparence, de simplification des documents budgétaires et de facilitation de l’accès du public aux informations budgétaires et financières. Le Sénégal a réalisé des progrès notoires avec l’informatisation de la chaîne budgétaire, la production et la diffusion régulière de l’information sur l’exécution du budget, sur la conjoncture, sur la dette publique et la publication pour la première fois d’un projet de loi de finances, en l’occurrence celui de l’année 2014, a-t-il ajouté.  
La directrice adjointe de l’Usaid, Mme Alfreda Brewer, a rappelé les défis qui restent à relever, tels que la publication du budget citoyen, la publication, dans les délais, des documents adoptés par l’Assemblée nationale et la présentation simplifiée des documents budgétaires en vue de les rendre plus accessibles. Elle a salué les «  efforts importants » du Sénégal pour la publication des documents produits au cours du processus budgétaire  et l’adoption de la loi portant sur le Code de la transparence de la gestion des finances publiques.

Mamadou SY

SOURCE: http://www.lesoleil.sn/index.php?option=com_content&view=article&id=37008:gestion-des-finances-publiques-le-senegal-reitere-sa-volonte-de-renforcer-la-transparence&catid=78:a-la-une&Itemid=255

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?