Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
29
Dim, Mai
0 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

DAKARACTU.COM Une information "de dernière minute", qui à n'en point douter, mettra du baume au cœur des proches, des parents entre autres sympathisants de l'ancien conseiller en TIC de Me Wade.  

En effet, de sources proches du dossier, Dakaractu est en mesure de révéler que TOS, a bénéficié ce mardi d'une mise en liberté provisoire (ndlr: la deuxième du genre). 
Et le juge d'instruction en charge de ce dossier a accédé à la requête du pool des avocats de TOS pour "contestation sérieuse". Pour ainsi dire "qu'il n'y a donc pas de détournement dans cette fameuse affaire SUDATEL".
Seulement, la question qu'il faut se poser est de savoir si Thierno Ousmane Sy va, enfin, humer l'air de la liberté? L'Etat au même titre que le Parquet, va-t-il encore s'opposer à cette deuxième LP?
Autant de questions que des juristes entre autres observateurs avertis se posent encore. 
Car, pour rappel la Cour suprême avait cassé la décision de la Chambre d’accusation qui avait accordé la liberté provisoire à l’ancien conseiller en Technologies de l’information et de la communication (TIC) du Président Wade, suite au pourvoi en cassation introduit par le Parquet.
Le fils de l’ex-ministre de la Justice, Cheikh Tidiane Sy, avait été inculpé et placé sous mandat de dépôt dans le dossier de l’attribution de la troisième licence de téléphonie mobile, SUDATEL. Les nouvelles autorités, dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis, avaient à leur arrivée déterré ce dossier qui avait déjà fait beaucoup de bruit en fin de règne de l’ancien régime. L’hebdomadaire ‘’La Gazette’’ avait révélé des «retro commissions» estimées à 20 milliards de F CFA dans cette opération qui aurait coûté entre 80 et 100 milliards de F Cfa. Les noms de Thierno Ousmane Sy, conseiller, en TIC de l’ancien chef de l’Etat, et de Kéba Keinde, banquier et homme d’affaires sénégalais établi à Dubaï, avaient fait la Une du Magazine. M. Sy avait intenté un procès contre le journal, à l’issu duquel le directeur de publication, Abdou Latif Coulibaly, aujourd’hui ministre de la Promotion de la Bonne gouvernance, et les auteurs des articles incriminés, avaient été condamnés. 
Dans ce dossier, l’Etat du Sénégal a bénéficié de la coopération judiciaire américaine. 
 

Ayant épuisé leurs voies de recours en ce qui concerne leur requête de mise en liberté provisoire pour leur client, les avocats de Thierno Ousmane Sy, qui ont manœuvré ferme, viennent donc d'obtenir un avis favorable eu égard à  la décision du juge d’instruction qui lui a accordé une mise en liberté provisoire.

source: http://www.dakaractu.com/Pour-la-deuxieme-fois-le-juge-d-instruction-accorde-une-liberte-provisoire-a-Thierno-Ousmane-Sy-L-Etat-et-le-Parquet_a63186.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?