Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
01
Ven, Juil
0 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Le non-respect des heures de travail au Sénégal fâche Macky Sall. Pour y mettre un terme, le chef de l’Etat, qui présidait hier la cérémonie d’ouverture de la première conférence sociale, a demandé l’instauration d’un système de pointage des travailleurs dans les administrations.

Au Sénégal, au-delà des crises sociales, le non-respect des heures de travail contribue à la dégradation de la productivité des entreprises nationales. Les  jours fériés anticipés ou prolongés entraînent aussi un manque à gagner énorme. Face à cette situation, Macky Sall estime qu’il est temps de prendre des mesures. «Vous avez une fête religieuse, vous partez la veille pour rester encore le lendemain. Trois jours sans travailler, ce n’est pas possible. 

Il faut mettre des compteurs dans les administrations pour que les travailleurs soient pointés», recommande le chef de l’Etat, qui présidait hier la cérémonie d’ouverture de la première conférence sociale. En effet, explique le Président : «On ne peut pas payer des gens qui ne travaillent pas. Ce n’est pas normal. Ou alors qu’on défalque ces jours sur leurs congés». Selon Macky Sall, l’amélioration de la productivité et la compétitivité des entreprises requièrent le respect du travail.
Ainsi, demande-t-il aux différents acteurs sociaux de bâtir «un consensus autour des valeurs fondamentales du culte du travail, du mérite, de l’équité et de la citoyenneté pour offrir un socle au projet d’émergence pour un Sénégal meilleur».
Sur les revendications des travailleurs parfois «insoutenables pour l’Etat», Macky Sall considère qu’il faut que les travailleurs comprennent qu’il y a des limites qu’il ne faut pas dépasser, parce que l’Etat ne peut pas satisfaire toutes les revendications. «Ce n’est pas possible, déjà que nous consommons la moitié de nos recettes pour le fonctionnement, les salaires et traitements des agents de l’Etat et l’autre moitié doit servir les autres Sénégalais», soutient le Président Sall.
Pour rappel, le Conseil national du patronat (Cnp) avait aussi, lors de ses assisses de 2013, évoqué les jours fériés. Et pour leur réactualisation, le président du Cnp avait émis le souhait d’organiser des concertations. «Quand l’entreprise parle de productivité au travail, elle ne peut pas ignorer le nombre de jours fériés chômés et payés. L’entreprise est pour une concertation nationale en vue d’une réactualisation. La problématique des jours fériés ne se pose que parce que les Sénégalais ne travaillent pas la veille et le lendemain du jour férié. Au Sénégal, un jour férié c’est trois jours minimums de repos», avait fustigé Baïdy Agne.

  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

SOURCE: http://www.lequotidien.sn/index.php/la-une2/6761-non-respect-des-horaires-de-travail--macky-prone-le-pointage-dans-ladministration

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?