Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
29
Dim, Mai
0 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Ça va chauffer peut-être même avant juin. Abdoulaye Wade, dans un entretien avec lemonde.fr, avertit Macky Sall que son retour prévu demain est «hautement Politique surtout dans les circonstances actuelles où il y a beaucoup de difficultés au Sénégal». Le secrétaire général du Parti démocratique sénégalais (Pds) entend livrer un message à la jeunesse sénégalaise qui «souffre de la hausse du chômage et qui manifeste», un autre à ses militants et sympathisants, convaincu qu’il est que son parti est «à l’heure actuelle majoritaire».

«Le Pds est dispersé du fait de l’absence d’un leader capable de fédérer tout le monde»
C’est une vérité peut-être, mais qui ne devrait pas plaire à Oumar Sarr. Me Wade avoue que le Pds «est dispersé du fait de l’absence d’un leader capable de fédérer tout le monde». Une pierre subtile dans le jardin du coordonnateur Oumar Sarr ? Avant lui, d’autres avaient élevé la voix pour contester son charisme. «Avec Oumar Sarr, le parti risque de s’envoler. C’est lui qui devait unifier, mais il est en train de diviser. Au-delà du départ de Youssou Diallo, il y a aussi des courants comme celui de Babacar Gaye, Serigne Mbacké Ndiaye, Souley­mane Ndéné Ndiaye qui prend ses distances, Habib Sy, Ousmane Ngom qui est frustré. (…) Tous les frustrés comme moi doivent s’unir pour faire face aux agissements de Oumar Sarr. Nous devons rester et constituer un pôle contre lui et si les choses continuent comme ça, il ne verra plus personne», avait lâché Farba Senghor dans Le Quotidien, réagissant au départ de Youssou Diallo du Pds. 

«Si Macky persiste à maintenir des innocents en prison, j’utiliserai tous les moyens légaux pour combattre son régime»
Les grosses pierres de Wade vont surtout à l’encontre de son successeur Macky Sall qui, selon lui, en tant que Président, «est donc responsable des tensions actuelles, notamment politiques». Il ajoute : «Dès le lendemain de son élection, (Macky Sall) a commencé à faire campagne pour être réélu en 2017. S’il a mis mon fils Karim en prison, c’est parce qu’il voyait en lui le seul rival capable de l’affronter (…) Macky Sall a utilisé l’idée de la traque des biens mal acquis pour combattre Karim, le faire condamner, le priver de ses droits civiques pour qu’il ne se présente pas en 2017.» C’est aussi la conviction de l’ancien ministre, poursuivi pour enrichissement illicite présumé, qui avait déclaré dans sa réponse écrite aux juges : «On veut m’empêcher d’être candidat en 2017.» Abdoulaye Wade menace donc : «Je vais lui dire que je ne souhaite pas qu’il y ait un affrontement pour le pouvoir au Sénégal, mais que, pour cela, la démocratie doit revenir. Macky Sall est conscient de la dégradation Politique, économique et sociale du Sénégal. Il faut y mettre fin. Je veux la paix et la démocratie mais, s’il persiste à maintenir des innocents en prison, j’utiliserai tous les moyens légaux pour combattre son régime.»

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

source:http://www.lequotidien.sn/index.php/Politique/item/30418-abdoulaye-wade-annonce-la-couleur-de-son-retour-hautement-Politique-macky-a-mis-mon-fils-en-prison-parce-qu%E2%80%99il-voyait-en-lui-le-seul-rival-capable-de-l%E2%80%99affronter

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?