Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
21
Sam, Mai
8 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Les 16 députés (8 juges titulaires et 8 suppléants) devant siéger à la Haute cour de justice (Hcj) sont entrés hier en fonction après leur choix au vote par l’Assemblée. Choisi parmi les titulaires, le «juge» Modou Diagne Fada réaffirme «l’attachement» de ses camarades de parti, dans le viseur de la Crei, à être jugés par la Haute cour de justice.

Les libéraux dont plusieurs des responsables sont dans le viseur de la Crei, peuvent se réjouir de l’installation officielle de la Haute cour de justice qu’ils ont toujours brandie comme «seule juridiction habilitée à juger les anciens ministres» qu’ils sont. 16 représentants du Peuple ont été désignés hier, à travers un choix des groupes parlementaires entériné au vote par 107 députés, pour constituer le pool de juges devant siéger dans cette juridiction.

 Il s’agit précisément de 8 juges titulaires et 8 autres suppléants. La liste se dresse comme suit : «Les titulaires : Moustapha Dia­khaté, Awa Guèye, Mar Diouf, Cira Ndiaye, Pape Diallo dit «Zator Mbaye», Mariam Kane, Yaye Awa Diagne et Modou Diagne Fada. Pour les suppléants sont proposés : Pape Biram Touré, Yéta Sow, Djimo Souaré, Marie Thérèse Aïda Seck, Ahmadou Dia, Penda Seck Dieng, Aminata Guèye et Mamadou Lamine Thiam.» La Hcj sera présidée par le 1er président de la Cour suprême avec les huit députés désignés juges titulaires, lesquels seront suppléés respectivement par le président de la chambre pénal de la Cour suprême et les huit (députés) juges suppléants. 
Pour sa part, le président du groupe parlementaire des Libéraux et démocrates, Modou Diagne Fada, réaffirme «l’attachement» des pontes de l’ancien régime à être jugés par cette cour. «C’est une tradition à l’Assemblée qu’un député de l’opposition soit choisi parmi les juges titulaires et suppléants de la Haute cour de justice. Nous avons prêté serment, par conséquent, nous ne pouvons pas nous étendre outre mesure sur ce que nous devons faire en tant que juges au niveau de cette Haute cour de justice», explique-t-il. Avant d’ajouter : «Tout le monde peut être au banc des accusés, même les ministres socialistes qui étaient là peuvent se retrouver au banc des accusés, les ministres de l’Apr qui sont en train d’exercer aussi. Nous avons toujours dit devant la Crei, que c’était la Haute cour de justice qui était habilitée à juger les anciens ministres. Nous le réaffirmons.» Ousmane Ngom, Oumar Sarr et Abdoulaye Baldé, tous d’anciens ministres, avaient vu leur immunité parlementaire levée, à la suite de rapports d’enquêtes mettant en cause leur gestion.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

source : http://www.lequotidien.sn/index.php/la-une2/6786-haute-cour-de-justice--lassemblee-nationale-a-choisi-ses-representants

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?