Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
22
Dim, Mai
8 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Abd Wade Arrivee 1Le secrétaire général national du Pds, Me Wade, arrivé hier à Dakar, a annoncé la tenue d’un meeting la semaine prochaine. C’était au cours d’un rassemblement à la permanence de son parti, sur la Vdn.

Minuit 10 mn. Après plusieurs fausses alertes, Abdoulaye Wade franchit enfin le portail de la permanence du Pds. Une bonne nouvelle pour les milliers de militants qui s’étaient mobilisés, depuis la matinée, pour lui réserver un accueil chaleureux.

A quelques mètres de la permanence Mamadou Lamine Badji, les véhicules qui empruntent la Vdn sont contraints de rouler au ralenti. Des militants du Pds, venus en masse, accueillir leur idole, l’ancien président Wade, occupent les deux voies de la route ; tandis que d’autres traversent l’autoroute pour se rendre au siège du parti. C’est à 21h 30 qu’Omar Sarr s’est adressé, à nouveau, au public pour annoncer l’arrivée du Secrétaire général national du Pds à l’aéroport.

En compagnie de sa garde rapprochée et des ténors de son parti, il est accueilli avec les honneurs par un public acquis à sa cause. Galvanisé par cet accueil chaleureux, Me Wade affiche sa satisfaction. «Je suis content de cette mobilisation exceptionnelle. La dernière fois qu’il y a eu ce genre de mobilisation, c’était en 1999, lors de mon retour de France après plusieurs mois d’absence », soutient-il, le sourire aux lèvres. Selon lui, l’actuel chef de l’Etat Macky Sall doit décrypter le message que constitue cette grande mobilisation. Il ajoute que son retour au Sénégal, s’explique par le fait qu’il veut aider le peuple à redresser le pays. « J’ai vécu à distance les souffrances du peuple dans toutes ses composantes », poursuit-il. Il précise aussi qu’il n’est pas revenu au bercail pour déstabiliser le pays mais bien pour restaurer les principes démocratiques. Il accuse également son successeur de mener une chasse aux sorcières avec la traque des biens mal acquis. « Il a interdit tous les responsables du parti de sortir du territoire et emprisonné mes proches », s’insurge-t-il. Requinqué par la forte mobilisation à laquelle il a eu droit, le pape du Sopi a annoncé un meeting la semaine prochaine.

Diégane SARR


UNE FOULE IMMENSE À L’ACCUEIL
Abd Wade Arrivee 2Me Abdoulaye Wade est rentré, hier soir, à Dakar en provenance de Casablanca. Une foule immense de militants et sympathisants l’a accueilli de l’aéroport à la permanence Oumar Lamine Badji, où il s’est adressé à ses militants.

Il était grandement attendu, il est enfin arrivé. Les libéraux ont accueilli, à bras ouverts, leur leader Abdoulaye Wade. Le coordonnateur du Parti démocratique sénégalais (Pds) Oumar Sarr, Babacar Gaye, Me Madické Niang, Aïda Mbodj, tous ces caciques libéraux attendaient ce moment depuis plusieurs jours, après le retour avorté du « Pape du Sopi » mercredi dernier. Beaucoup d’autres militants libéraux, parmi lesquels on distingue Farba Senghor, Modou Diagne Fada, Pape Samba Mboup, Samuel Sarr, étaient, hier soir, à l’aéroport. De même que Pape Diop et Abdoulaye Baldé, deux anciens du parti venus à l’accueil. Descendu aux environs de 21 h 40 de son jet privé qui l’a transporté de Casablanca à Dakar, Abdoulaye Wade respire la forme. Il est vêtu d’un caftan bleu clair et d’une écharpe blanche, la tête coiffée d’un bonnet carré rouge. Il échange de chaudes poignées de mains avec les responsables de son parti présents à l’aéroport.

Certains militants ne se privent pas à capturer sa photo à travers leur téléphone portable. Mais Abdoulaye Wade a choisi de passer par la porte des arrivées au lieu de celle du salon d’honneur qu’il a royalement ignoré, même s’il avait été ouvert spécialement en son honneur. Le député Aïda Mbodj semble donner une réponse à cette attitude de leur mentor. « On ne peut pas l’empêcher de venir pendant tous ces jours et vouloir le faire passer au salon d’honneur », dit la mairesse de Bambey. Ce sera par la suite un long chemin que Wade va faire entre l’aéroport et la permanence de son parti, où l’attendait une foule immense de militants. Avec l’encadrement des gendarmes, cette foule nombreuse va l’accompagner en marchant.

Plusieurs jeunes téméraires préfèrent les scooters et d’autres motos. Sur tout le long de la route, l’ancien chef de l’Etat recevra les hommages spontanés des populations riveraines. Ce qui contribue à arrêter, plusieurs fois, le long cortège qui l’accompagne. Une foule immense grossissait considérablement à l’approche de la permanence située sur la Vdn. Pour beaucoup de ces militants qui sont restés plusieurs heures à l’attendre, c’est un grand soulagement. Wade est enfin rentré à la maison, et les siens savourent leur joie.

Maguette NDONG


SOULEYMANE JULES DIOP, CELLULE DE COMMUNICATION DE LA PRESIDENCE: « QUATRE FOIS WADE A OBTENU L'ACCORD DES AUTORITÉS SÉNÉGALAISES »
Dans un communiqué, le coordonnateur de la cellule de communication de la présidence, Souleymane Jules Diop, précise que le gouvernement du Sénégal a autorisé l’avion transportant l’ancien président de la République à se poser à l’aéroport Léopold S. Senghor.

« Quatre fois Abdoulaye Wade a demandé une autorisation de survol et d'atterrissage, quatre fois il a obtenu l'accord des autorités sénégalaises, quatre fois il a déclaré que le gouvernement du Sénégal lui a refusé l'entrée sur le territoire sénégalais », écrit-il.

Souleymane Jules Diop estime que l'ancien président, Abdoulaye Wade, aurait pu décoller de Paris et atterrir à Dakar, où il était attendu avec les honneurs. « Il a préféré se rendre au Maroc et a tenté d'entrer au Sénégal en clandestin, en violation des lois de la navigation aérienne internationale », souligne-t-il. Il ajoute : « nous vous faisons remarquer que depuis l'annonce de sa venue, les autorités sénégalaises ont veillé à ce que l'ancien président Abdoulaye Wade bénéficie du traitement que lui confère son rang d'ancien chef de l'Etat. C'est un véhicule de l'ambassade du Sénégal à Paris qui l'a conduit à l'aéroport et une fois au Maroc, le Consul général s'est rendu à son hôtel et s'est mis à sa disposition ». « A chaque fois, le président Macky Sall a instruit les autorités compétentes de traiter toutes ses requêtes, même les plus incompréhensibles, avec la plus grande célérité et lui a souhaité la bienvenue », a-t-il poursuivi.

M. G
source : http://www.lesoleil.sn/index.php?option=com_content&view=article&id=38845:arrive-hier-a-dakar-me-wade-annonce-un-meeting-la-semaine-prochaine&catid=78:a-la-une&Itemid=255

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?