Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
01
Ven, Juil
0 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Macky malheur

A 87 ans, Me Abdoulaye Wade fait et défait le jeu Politique sénégalais. C’est une évidence. La situation peut paraitre invraisemblable, mais le Pape du Sopi bouté dehors par son peuple le 25 mars 2012 a été accueilli en messi vendredi par ce même peuple. Une lecture froide de la situation montre un fait assez révélateur, un homme Politique de la trempe de Wade n’existe et n’existera plus jamais sur la scène Politique sénégalaise.

 Après avoir joué avec les nerfs du régime de Sall pendant 48 heures pour son retour, Wade a enfin atterri à Dakar dans la soirée de vendredi, accueilli par une marée humaine. Avec sa verve habituelle, la constante du PDS a réduit à zéro ses camarades libéraux qui partageaient avec lui la tribune. Tel un homme Politique en quête de virginité Me Wade a fusillé Macky Sall et ses alliés qu’il a taxé de « vauriens ».

Une allusion assez nette adressée à Ousmane Tanor Dieng et Moustapha Niasss, deux alliés de poids qui gouvernent avec Macky depuis leur victoire sur les libéraux en mars 2012. « Il n’y pas de canapé présidentiel, il y a un fauteuil présidentiel », rappelait à juste raison l’ex président ivoirien Laurent Ggabgo aujourd’hui à la CPI. Macky, confronté à l’exercice du pouvoir, est désormais seul face au dinosaure Wade.

En décidant de solder ses comptes contre le régime de Sall et surtout de caresser dans le sens du poil « l’intelligent » Abdou Diouf, Wade fait dans la menace tout en laissant la porte entre-ouverte à la négociation. Dans son discours, l’ex chef d’Etat a lâché une phrase qui en dit long sur sa volonté de nouer le fil du dialogue avec son anciens fils adoptifs pour sauver son fils. « En 1999, quand je suis revenu, Abdou Diouf en homme intelligent, m’a laissé faire ma marche bleue jusqu’à la place de l’Obélisque ensuite, on a négocié et je suis entré dans son gouvernement, et tout est rentré dans l’ordre » a rappelé Wade. le sécretaire du PDS a ensuite usé de la menace toujours dans le discours. «J’espère que Macky Sall va décrypter le message de cette mobilisation monstre. Qu’il nous réponde avant qu’il ne soit trop tard, sinon son réveil sera douloureux », a dit l’ancien Président.

Même si le contexte diffère, en un mot Wade lance ce message à peine voilé à Macky Sall. « Arrêtez la traque, libérer Karim, et gouverner avec mes hommes et tout rentrera dans l’ordre». Aujourd’hui force est de constater que l’ancien opposant va user du rapport de force actuel pour contraindre Macky Sall à la négociation surtout dans le cas Karim Wade, qui reste en vérité, le seul motif de son retour. Si son plan Politique avorte, Wade mettra en branle la carte des religieux qui peut faire mouche. Va-t-on revivre un nouveau protocole de Rebeuss entre Macky et Karim ? Le Pape du Sopi n’a certainement pas déroulé toute sa stratégie, mais son speech vendredi soir à la permanence du PDS, est assez annonciateur.

Benno Bokk Yakaar devra se préparer à rejoindre Wade sur le terrain Politique. Le vieux, dit porter « le combat de la souffrance de son peuple », et à ce titre risque d’avoir  encore plus de sympathie de bons nombres de ses concitoyens. Car au niveau de la bataille de l’opinion, la coalition de Macky Sall semble manquer du répondant, face à un Me Abdoulaye Wade qui risque de surprendre lors de ses prochaines sorties.

SOURCE: http://senego.com/2014/04/26/retour-de-wade-et-menaces-macky-va-t-il-plier-comme-diouf-en-1999_164149.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?