Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
01
Ven, Juil
0 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Triomphalement accueilli par ses partisans, Wade devrait bientôt ouvrir les hostilités contre le régime de Macky Sall Si les appels pressants à la paix des chefs religieux n’ont pas douché ses ardeurs, Wade qui a déclaré la guerre à Macky Sall ne devrait pas tarder à ouvrir les hostilités. Abdoulaye Wade a terminé sa tournée nationale auprès des chefs et dignitaires religieux du Sénégal avant-hier mercredi par une visite au chef de l’église catholique, le cardinal Théodore Adrien Sarr.

Auparavant, l’ancien président de la République, qui est rentré au pays vendredi dernier après deux ans passés en France, s’est successivement rendu à Touba auprès du khalife général des mourides, à Tivaouane chez le porte-parole de la famille Sy, Serigne Abdoul Aziz Sy, à Yoff pour présenter ses condoléances au khalife général des layènes suite au décès de son épouse, Sokhna Laly Thiaw Laye.

 Une tournée «d’explication et de sensibilisation» du pape du Sopi auprès des principaux chefs religieux du Sénégal sur les raisons de son retour au pays avant le déclenchement des hostilités. Ainsi, ce périple d’une semaine bouclée, place maintenant à la guerre. S’il reste fidèle à ses propos, et si son ardeur guerrière n’a pas été douchée par les conseils et les appels à la paix des dignitaires religieux, Abdoulaye Wade ne devrait pas tarder à ouvrir les hostilités contre son successeur Macky Sall. Car le secrétaire général national du Parti démocratique sénégalais avait annoncé la couleur deux jours avant son retour sur les ondes de Rfi et aussitôt après avoir foulé le sol sénégalais après un accueil triomphal. Drapé du manteau de secrétaire général du Pds, l’ancien président de la République a menacé de combattre, par «tous les moyens légaux», le pouvoir de Macky Sall si celui-ci persistait à violer l’Etat de droit et s’entêtait de maintenir en prison ses poulains, les dignitaires libéraux, dont son fils Karim Wade, accusés d’enrichissement illicite. «Lorsqu’en 1999, plus de deux millions de jeunes m’ont accueilli et m’ont demandé de marcher sur le Palais, j’avais dit ‘non, je ne marcherai pas sur des cadavres pour aller au Palais’.

Aujourd’hui, Macky Sall doit décrypter le message de cette mobilisation monstre. Qu’il réponde avant qu’il ne soit trop tard, car le réveil risque d’être douloureux et brutal», avait-il menacé le soir de son arrivée à Dakar devant des milliers de fidèles rassemblés à la permanence de son parti. Avant de promettre d’organiser un meeting à la place de l’Obélisque avec ou sans autorisation, pour «démontrer la force de frappe du Sopi». Mais si le charismatique Wade surfe sur le mécontentement populaire grandissant et s’il compte sur ses militants pour combattre Macky Sall et son régime, du côté du pouvoir, on compte sur les forces de l’ordre. «L’ordre et la discipline vont régner», a menacé le Premier ministre Aminata Touré samedi dernier lors d’une visite de proximité auprès des mécaniciens de la zone de captage, dans son fief de Grand Yoff.

Charles Gaïky DIENE

source: http://www.walf-groupe.com/actualites/791-fin-de-la-tournee-de-wade-place-maintenant-au-combat

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?