Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
29
Mer, Jui
0 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Le directeur général de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp), Abou Lô, a été limogé hier. La décision présidentielle tombe comme une sanction au lendemain de la séquestration du mandataire de Bby à Ogo, Alassane Niane, par une bande supposée agir sous les ordres de Abou Lô.

La décision épouse les formes d’une mesure disciplinaire sanctionnant une affaire de gangstérisme Politique. Le président de la République, Macky Sall, a annoncé en Conseil des ministres, hier, le limogeage du directeur général de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp), Abou Lô. Cité dans une affaire de «banditisme Politique» à Ogo dans la région de Matam où ses partisans dont son neveu ont été interpellés par la police pour avoir séquestré le mandataire de Benno bokk yaakaar (Bby). 

Il s’agit de Alassane Niane qui avait la responsabilité de déposer les listes de la coalition. Il aurait été kidnappé  par une bande supposée agir sous les ordres de Abou Lô. Alors que celui-ci s’apprêtait à les déposer à la sous-préfecture le 29 avril dernier. Evidemment, Abou Lô n’a pas eu le sursis nécessaire. Le chef du parti au pouvoir n’a pas digéré la forclusion des listes de sa coalition dans la vaste commune rurale d’Ogo. 
Interpellé sur les motifs de cette décision, le porte-parole du gouvernement a déployé une langue en bois massif en se limitant juste à livrer l’information après une question d’un journaliste. «Vous êtes bien informés ! Vous le verrez dans le communiqué qui vous sera envoyé. Le président de la République a le pouvoir discrétionnaire de nommer ou de démettre des responsables à quel que niveau qu’il se situe. Je ne peux pas vous dire les raisons pour lesquelles le Président l’a limogé. Pour le cas, je confirme que cette personne a été démis de ses fonctions», s’en tient Abdou Latif Coulibaly. Au terme de l’enquête, on verra s’il est mêlé ou non à la séquestration du mandataire de la coalition Bby.
Il faut rappeler que M. Abou Lô a été défénestré du gouvernement suite à une polémique sur sa double nationalité (sénégalaise et allemande). A cette époque, il était ministre de l’Information et de la Commu­nication. Il a été remplacé à la tête de l’organe de régulation par Abdou Karim Sall dépeint comme un pur produit de la boîte. Laquelle a connu beaucoup de bouleversements ces derniers temps avec l’incarcération de son ancien Dg Ndongo Diao avant le limogeage de Abou Lô.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

SOURCE:http://www.lequotidien.sn/index.php/la-une2/6832-limoge-suite-aux-evenements-de-ogo--abou-lo-deconnecte-de-lartp

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?