Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
21
Sam, Mai
8 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

En riposte aux attaques contre le président de la République, Macky Sall et la justice sénégalaise, les jeunes de l’Alliance pour la République (Apr) déterrent l’affaire Me Babacar Sèye, le vice-président du Conseil constitutionnel assassiné en mai 1993. A cet effet, ils ont annoncé un projet de loi pour abroger la Loi Ezzan.
 Cette Loi promulguée le 17 février 2005 par Me Wade amnistie les crimes politiques commis entre 1993 et 2004 en relation avec les élections. Selon Mame Mbaye Niang, membre du secrétariat national des jeunesses de l’Apr qui a animé un point de presse hier, cette proposition est portée par les députés Abdou Mbow, Sira Ndiaye et Badou Diouf, tous membres de la mouvance présidentielle.  « Nous invitons la justice à explorer toutes les voies légales pour apporter la lumière sur la mort de Me Babacar Sèye, les conditions de libération des présumés meurtriers, Clédor Sène et compagnie ainsi que tous les crimes commis pendant la période qui a précédé la présidentielle de 2012 », ont proposé les jeunes de l’Apr. 

Les jeunes de l’Apr disent  être choqués par les sorties de l’ancien président de la République qui semble menacer de coup d’Etat son successeur. «  De telles déclarations sont graves, inacceptables et interpellent toutes les forces vives de la nation, la société civile, les populations », ont affirmé Mame Mbaye Niang et ses camarades. « Aucun républicain attaché à la paix civile ne doit laisser un seul individu, fut-il ancien président, menacer la stabilité du pays, fouler aux pieds ses institutions, menacer de coup d’Etat son successeur démocratiquement élu dans le seul but d’extraire son fils des mains de la justice », ont-ils ajouté. Les jeunes interpellent l’Etat dans sa mission régalienne de sauvegarde de la paix civile et de défense des institutions de la République. Ils invitent les autorités compétentes à prendre toutes les mesures qui s’imposent. Pour les jeunes de l’Apr, l’Etat doit commencer par retirer à l’ancien président  tous les avantages attachés à sa fonction d’ancien président de la République. 

«  Me Wade a décidé, lui-même, de se comporter en fossoyeur des institutions qu’il devrait être le premier à protéger », ont dit les jeunes de l’Apr. Ils ont ajouté : « Abdoulaye Wade est responsable de ce qui est arrivé à son fils. 
Il a confié le tiers du budget de l’Etat à son fils ». S’agissant des attaques de l’ex-Premier ministre, Idrissa Seck contre le régime, les jeunes de l’Apr ont demandé au maire de Thiès d’accepter le verdict des urnes. 
Ils exhortent également le gouvernement d’apporter la lumière sur le « protocole de Rebeuss ».

Babacar DIONE

SOURCE:http://www.lesoleil.sn/index.php?option=com_content&view=article&id=39406:affaire-me-babacar-seye-les-jeunes-de-lapr-pour-labrogation-de-la-loi-ezzan&catid=70:Politique-nationale&Itemid=57

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?