Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
22
Dim, Mai
8 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Abdoulaye D Diallo cartes 2014Les élections locales du 29 juin pourraient coûter à l’Etat, près de 15 milliards de FCfa, selon le ministre de l’Intérieur. Abdoulaye Daouda Diallo est pour une rationalisation de l’organisation avec la possibilité d’imposer des cautions pour les locales.

« Ce sont des élections qui coûtent excessivement chères au Sénégal. On est aujourd’hui à 2.702 listes qui ont pour conséquences une production de plus de 100 millions de bulletins de vote. Rien que pour l’impression, on tourne autour de 4 milliards de FCFa », a fait comprendre le ministre de l’Intérieur. Abdoulaye Daouda Diallo poursuit : « si maintenant il faudra y ajouter justement toutes les autres charges liées aux élections, on sera autour de 15 milliards de FCFa. « Déjà, avec 228 partis politiques au Sénégal, c’était quelque chose d’assez particulier.

 C’est une activité qu’il faudra normer aujourd’hui », a soutenu le ministre de l’Intérieur. Dans ce sens, le ministre opte, entre autres, pour  la mise en place d’une caution dont le montant sera laissé à l’appréciation des hommes politiques et qui  sera de nature à décourager certains et le système du parrainage avec un nombre d’électeurs qui devraient porter ces listes là  pour les voir réduites de façon très appréciable.

A. DIOP


TOURNÉE DU MINISTRE DE L’INTERIEUR À DAKAR ET PIKINE: 400.000 CARTES D’ÉLECTEURS EN SOUFFRANCE DANS LES COMMISSIONS
Le ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, a effectué, hier, une tournée dans les commissions de distribution des cartes d’électeurs à Pikine-Est et aux Parcelles assainies avant de se rendre à la salle d’opération de la direction générale des Elections. Tirant le bilan, le ministre a révélé qu’environ 400.000 cartes d’électeur souffrent dans les commissions de distribution même si un taux global de retrait de 70 % est enregistré au niveau national sur celles éditées en 2013.

Au terme de sa visite d’hier,  le ministre s’est rendu à la salle d’opération de la direction générale des Elections pour voir l’état d’avancement de l’édition des bulletins avec les maquettes qui sont en confection. Il a constaté que 400.000 cartes confectionnées sont en souffrance dans les commissions de distribution à travers le pays.

Cartes Elect retrait« L’on se rend compte que le travail se déroule normalement. C’est vrai que les distributions sont différentes en termes de volume suivant l’année d’édition de ces cartes. Mais, il y a encore un grand stock. Le stock national tournerait autour de 400.000 cartes. Il y a encore des efforts à faire », a dit le ministre de l’Intérieur. Il a invité les citoyens et les parents à s’occuper du retrait des cartes.

« Nous pensons aussi prendre des mesures pour essayer d’accélérer le processus notamment par des  commissions itinérantes pour sillonner l’essentiel du territoire et en même temps par une campagne de communication qui sera faite à cet effet », a poursuivi Abdoulaye Daouda Diallo. Le ministre a aussi soutenu que pour ce qui est du processus en général, l’administration est à pied d’œuvre. « Globalement, le timing est encore bon, il est respecté. Nous pensons justement que si tout se passe bien, nous ne devrons pas avoir des difficultés pour organiser les élections dans de bonnes conditions », a-t-il renchéri.

De 2005 à 2014, aux Parcelles assainies, sur un total de 6.798 cartes d’électeurs, 3.301 ont été distribuées d’où le gap de 3.497 cartes en souffrance. A Pikine-Est, le bilan reste satisfaisant avec des distributions qui ont atteint l’ordre de 80 %, selon le ministre.

Amadou DIOP


DAKAR, THIÈS, PODOR ET MBACKÉ À LA TRAINE
Les départements de Dakar, Thiès, Podor et Mbacké sont à la traine pour le retrait des cartes d’électeurs. C’est le constat fait par le ministre de l’Intérieur.

« Concernant le retrait des cartes d’électeurs, pour 2014, nous sommes autour de 50% et pour 2013 autour de 70%, la moyenne nationale », a estimé le ministre. Néanmoins, il a reconnu que le niveau de retrait est très satisfaisant. «C’est vrai qu’il y a des départements qui comportent encore des stocks assez importants. Je veux parler des départements de Podor, Dakar, Mbacké et Thiès. Voilà les départements sur lesquels il faut prendre des mesures particulières », a-martelé le ministre.

A. DIOP
SOURCE:http://www.lesoleil.sn/index.php?option=com_content&view=article&id=39521:15-milliards-de-fcfa-pour-lorganisation-des-elections-locales&catid=78:a-la-une&Itemid=255

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?