Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
22
Dim, Mai
8 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Le magal de Kazu Rajab qui commémore la naissance de Serigne Mouhamadou Fallilou Mbacké sera célébré aujourd’hui à Touba. Cet évènement, qui coïncide avec la nuit d’Al Isrâ (le voyage nocturne) et du Mihraj (l’ascension) du prophète Mohamad (Psl), occupe une place très importante dans l’agenda mouride.
La communauté mouride se souvient du deuxième khalife de Cheikh Ahmadou Bamba Khadim Rassoul, Serigne Mouhamadou Fallilou Mbacké. Le mois de Rajab comporte une nuit bénie qui se situe précisément à la vingt-septième appelée Al-Isra ou le voyage nocturne. Le saint Coran nous le décrit en ces termes : Sourate 17, verset 1 : « Gloire et pureté à celui qui de nuit, fit voyager son serviteur (Mohamad) de la mosquée d’Al Aqsa dont nous avons béni l’alentour afin de lui faire voir certaines de nos merveilles ». D’ailleurs, Cheikh Ahmadou Bamba l’évoque dans un de ses célèbres panégyriques « Jazbul Qulub » : « Accorde prière et salut au voyageur de l’ascension nocturne sur « Al Buraq » vers les cieux, Mohamad et honore son parti ». 

L’hagiographie mouride rapporte que Serigne Fallilou Mbacké est le cadet de sept mois de Cheikh Mouhamadou Moustapha Mbacké, son aîné. Il est né un vendredi, 27e jour du mois de Rajab. Sa naissance coïncide avec le voyage nocturne du Prophète de l’islam (Psl) ou Mihraj au cours duquel furent révélées les cinq prières canoniques. Cette naissance a eu lieu à Darou Salam en l’an 1305 de l’hégire du prophète (Psl), soit 1886 du calendrier grégorien.
A sa naissance, son père, Cheikh Ahmadou Bamba, comblé, avait dit : « Si l’enfant de Sokhna Awa Bousso était né dans une autre maison, il irait se constituer serviteur dans celle-ci ». Cheikh Ibra Fall, lui, interpelle le nouveau-né en ces termes : « Eh enfant ne m’oublie pas » ! C’est cet homme dont la communauté mouride célèbre l’anniversaire de la naissance aujourd’hui. Cette manifestation est célébrée après la disparition de Serigne Mouhamadou Fallilou Mbacké, rappelé à Dieu le 6 août 1968 après 23 années de khalifat général de la communauté mouride. C’est son premier khalife et fils Serigne Moustapha Fallilou plus connu sous le nom de Modou Bousso Dieng Mbacké. Selon Serigne Mame Mor Mbacké Ibn Serigne Bassirou Fallilou a indiqué que son grand-père célébrait lui-même sa naissance avant que son fils Serigne Moustapha Fallilou ne donne la consigne aux disciples de venir à Touba pour commémorer avec eux la naissance de l’homme de Dieu. « A l’occasion de son anniversaire, Serigne Fallilou se rendait à Darou Salam, son lieu de naissance, rendait grâce à Allah et priait sur son Prophète (Psl)», a-t-il précisé. Ce n’est qu’après sa disparition en 1968 que son fils et khalife Serigne Moustapha Fallilou a commencé à célébrer la Kabu Rajab avec les talibés. El hadji Mouhamadou Fallilou Mbacké ou « Gallas » pour les intimes a marqué de son empreinte la communauté mouride.
A son actif, on peut citer entre autres la poursuite et l’achèvement des travaux de la grande mosquée de Touba débutés en 1932. Elle a été inaugurée le vendredi 7 juin 1963. Il y dirigea le même jour la prière du vendredi en présence du président Léopold Sédar Senghor, de l’ingénieur Gaston Scatina, du député Lamine Guèye, de Doudou Thiam, alors ministre sénégalais des Affaires étrangères, de Serigne Abdoul Aziz Sy Dabakh, de Thierno Seydou Nourou Tall, de Cheikh Ibrahima Niasse, de Serigne Mouhamadou Bassirou Mbacké Khadimou Rassoul, de Serigne Cheikh Mbacké «Gaïndé Fatma» et d’Amadou Lamine Diène, imam de la grande mosquée de Dakar. 

Elhadji Mouhamadou Lamine Bara Fallilou commémoré hier
Le magal de Serigne Mouhamadou Lamine Bara Mbacké Fallilou, sixième khalife de Khadim Rassoul, a été célébré hier. En raison de la juxtaposition avec le Kazu Rajab, certains fidèles mourides en ont profité pour faire d’une pierre deux coups. Il y avait de l’affluence au domicile de son fils et khalife, Serigne Moustapha Mbacké, à Alieu. L’aura du Kazou Rajab n’est pas ainsi noyé l’anniversaire de la disparition de Serigne Bara, après un magistère de 30 mois. Sa descendance étant tous des petits-fils de Serigne Fallou célèbre les deux évènements. Au domicile de son fils ainé et khalife Serigne Moustapha Mbacké à Alieu, les disciples y étaient en masse pour apporter leur participation et renouveler leur allégeance à son khalife. Le député El hadji Fallilou Mbacké, plus connus sous l’appellation affective de Gallas Kaltom, a marqué d’une pierre blanche la commémoration de son défunt père.


De nos envoyés spéciaux Souleymane Diam SY et Mamadou DIEYE (Textes), Ndèye Seyni SAMB (Photos)

SOURCE:http://www.lesoleil.sn/index.php?option=com_content&view=article&id=39855:magal-de-kazu-rajab-2014--la-communaute-mouride-se-souvient-du-deuxieme-khalife-de-serigne-touba&catid=78:a-la-une&Itemid=255

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?