Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
24
Mar, Mai
8 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

«Un taux de croissance de l'ordre de 3,2 %, contre  2,1 % en 2013, une hausse de 31 milliards de recettes fiscales, un repli des dépenses courantes de l'ordre de 37 milliards de FCFA  envisagé d'ici la fin de l'année etc ». C'est ce qu'a déclaré hier, lundi 27 mai, en réunion de conseil des ministres exceptionnelle, le ministre de l'économie et des finances, Amadou Ba.

 

Le Ministre de l’Economie et des Finances, Amadou Ba, a déclaré hier, en réunion de conseil des ministres exceptionnelle, que pour le premier semestre 2014, «une nette amélioration des indicateurs des agrégats économiques, comparativement à l’exercice 2013. A ce titre, il a indiqué pour la période en cours, un taux de croissance de l’économie de l’ordre de 3,2 %, contre  2,1 % en 2013». 
 
Concernant le niveau de recouvrement des recettes fiscales, il a noté pour «ce premier semestre, un montant total de 449 milliards de FCFA, contre 417 milliards de FCFA en 2013, soit une hausse de 31 milliards de FCFA». Il a également relevé, pour «cette année, au titre des engagements de l’Etat, un niveau de paiements plus important, avec un montant global de 972 milliards de FCFA injecté dans l’économie nationale».
 
Le Ministre a insisté sur «l’option d’amélioration de la qualité de la dépense publique, suivie par son Département dans le cadre de l’exécution budgétaire et visant une meilleure mise en adéquation entre le niveau des dépenses et le taux de croissance de l’économie».  Amadou Ba a également indiqué que «les mesures arrêtées dans cette dynamique, entraineront  d’ici la fin de l’année, un repli des dépenses courantes de l’ordre de 37 milliards de FCFA» 
 
En ce qui concerne le contexte d’élaboration de la loi de finances rectificative, le Ministre a précisé, pour sa justification, «les préoccupations majeures suivantes la maîtrise du déficit budgétaire et l’amélioration de la qualité de la dépense publique ; et l’aménagement de nouveaux espaces budgétaires pour prendre en compte dans l’exercice en cours, les besoins de financement du Plan Sénégal Emergent (PSE)»
 
A sa suite, Mouhamadou Mactar Cissé, le Ministre délégué chargé du  Budget a «insisté sur les aménagements rendus nécessaires par la prise en charge du PSE, en termes d’étude et de lancement de certains projets de base ». Il a identifié, à ce titre, les «ressources nouvelles suivantes : 16,9 milliards de FCFA provenant du Programme des revenus du domaine ; 5 milliards de FCFA de recettes exceptionnelles, représentant une part des redevances provenant de l’exploitation d’un système intégré de contrôle de l’immigration ; 6 milliards de FCFA tirés des redevances télécommunications»
Par ailleurs, «la légère baisse du service de la dette publique, induite par la bonne gestion des émissions de titres publics, permettra également de doter davantage le Fonds Sénégal Emergent », précise le communiqué. 
 
Pour ce qui est des réaménagements du budget prévus dans la loi de finances rectificative, Mouhamadou Mactar Cissé a indiqué «qu’ils permettront de dégager dans le Budget consolidé d’Investissements un montant de 57 milliards de FCFA destiné : au financement des études complémentaires de 27 projets phares du PSE, du Service universel de l’Energie et du Programme d’autosuffisance en riz ; à la prise en charge des contreparties de l’Etat dans le cadre des financements de projets et programmes en cours d’exécution ou dont les conventions ont été signées ». 
 
Le Président de la République, Macky Sall a repris, à la suite de ces exposés, la parole pour « demander au Gouvernement de parachever la préparation du projet de loi de finances rectificative ». Tout en «réitérant ses options politiques majeures définies dans le PSE, avant de rappeler le respect des engagements souscrits avec la communauté des partenaires techniques et financiers »

 

source:http://www.sudonline.sn/amadou-ba-brandit-ses-chiffres_a_19138.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?