Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
29
Mer, Jui
0 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Le grand Serigne de Dakar, chef  de la collectivité léboue  était hier à Rufisque pour rendre visite aux sinistrées de la furie des vagues. A cette occasion, il a plaidé pour la mise en place d’une assurance pour les pêcheurs et la délocalisation des riverains de Bargny.

 

Deux jours  après le  déchainement  des vagues sur le littoral, le grand Serigne de Dakar est venu au chevet de ses parents lébous du littoral. Après  avoir exprimé  sa compassion à l’endroit  des victimes, Abdoulaye Makhtar Diop a plaidé  pour une modernisation, du secteur de la pêche  et une couverture assurance pour les pêcheurs. « Ce sont des populations avec lesquelles je suis attaché par mes origines. Les lourdes pertes que les pêcheurs de Bargny ont connues devraient pousser les autorités à réfléchir sur le financement de la pêche artisanale. Je crois que c’est un volet nouveau qui peut s’ouvrir et des perspectives qui permettront à nos pêcheurs de bénéficier de fonds contre les calamités », a indiqué le chef de la collectivité léboue. 
 
Abdoulaye  Makhtar a souhaité que la réflexion soit  plus poussée pour aller  vers des solutions durables pour donner aux pêcheurs plus de résilience   face à mer. « Au-delà du conjoncturel, entrer dans une démarche tendancielle permettant de réfléchir à un investissement avec un processus de renouvellement des équipements et de formation afin d’assurer aux différents artisans de la pêche des moyens de leur survie et de participer à l’économie nationale », a-t-il expliqué.  Le chef traditionnel s’est engagé  à relayer  ces préoccupations  de la collectivité auprès des autorités étatiques. Toutefois, a-t-il fait remarquer, « ce n’est pas la première fois qu’un tel phénomène se produit. Mais cette année, le phénomène s’est produit hors saison avec une ampleur jamais égalée dans le passé. Déjà on a noté que le flux de vagues a dépassé les limites connues jusqu’ici. Ici à Thiawlène, malgré le barrage qui a servi à casser les vagues, on a eu des flots jusque dans les maisons ».
 
Se félicitant  du travail fait  avec la digue  qui a permis d’atténuer les effets de la catastrophe, il a plaidé pour son renforcement et son prolongement, “pour amortir le choc ». Le chef de la collectivité léboue a appelé les populations à beaucoup plus de responsabilités. En effet, d’après lui, « il faudrait que les populations aident le gouvernement. Les populations de Bargny doivent accepter d’être recasées au-delà de la ligne du littoral parce que vous avez bien vu que la ligne des vagues s’est déplacée et ça va continuer ».
 
Pour Abdoulaye Makhtar Diop, « on devrait trouver au niveau de la plateforme et du pôle urbain de Diamniadio une zone de recasement“… Et de préciser : “Je veux de manière pédagogique et à dose homéopathique, faire comprendre aux populations que c’est l’une des solutions ».

 

 

source:http://www.sudonline.sn/le-grand-serigne---plaide-pour-la-delocalisation-des-riverains-de-bargny_a_19262.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?