Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
19
Jeu, Mai
8 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Les épreuves anticipées de philosophie se sont finalement tenues à Tambacounda. Malgré la menace que brandissaient les potaches de boycotter les épreuves, ils ont répondu à l’appel ce mardi, tôt dans la matinée même si quelques cas d’absence sont notés. Il s’agit d’une vingtaine.

A l’image de plusieurs autres régions du pays, les enseignements sur la philosophie ne se sont pas bien déroulés cette année. La cause ? Les professeurs contractuels, qui exigeaient une formation à distance et une inscription à la Fasteef avec leurs diplômes en sociologie, se sont opposés au refus catégorique des autorités. Ils avaient alors décidé de ne plus faire cours «tant que leur situation n’est pas prise en compte». Les élèves ont du subir les conséquences fâcheuses de cette grève. Car, il n’y a pas de cours de philosophie dans les établissements publics depuis plus de 4 mois. 

A Tamba, où le  taux de contractuels est le plus élevé dans cette discipline, les potaches n’ont pas connu d’enseignements dans cette discipline depuis cette date. Alors qu’elle constitue une «dominante» au niveau de la série  L2. Aujourd’hui, sur les 1 093 inscrits, 1 073 se sont présentés pour faire l’examen, note M. Diakhité, censeur au lycée Mame Cheikh Mbaye de Tamba. Ce qui constitue un taux de 98,17% de présence. Sidi Bécaye Coulibaly, élève en TL2, n’entrevoit pas beaucoup d’espoir à l’issue de cette épreuve. «Le sujet est difficile et incompris car, nous n’avons pas fait la méthodologie du commentaire et de la dissertation de la philosophie», sert-il. Cela constitue un sérieux handicap dans la course au Baccalauréat.  Président du Collectif national des indignés, Mouhamadou Diédhiou, professeur contractuel de philo membre du collectif des indignés, botte en touche les accusations des candidats.  «Si les examens ont pu se tenir, c’est parce que nous ne som-mes ni de près ni de loin impliqués dans l’organisation des épreuves anticipées. Ce n’est pas de notre ressort», fulmine-t-il. «Nous tenons à réaffirmer que nous maintenons notre position et continuerons toujours le boycott, tant que les autorités resteront figées sur leur position. Maintenant que l’examen s’est tenu, nous attendons de voir comment se feront  les corrections sans nous», annonce-t-il. C’est reparti pour une mauvaise traversée du Bac.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Correspondant

source :http://www.lequotidien.sn/index.php/la-une2/6940-insuffisance-de-cours-de-philo-depuis-4-mois-echec-anticipe-au-bac

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?