Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
22
Dim, Mai
8 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Un autre cas suspect de fièvre à virus ébola est revenu négatif hier, suite à des prélèvements effectués chez un malade, qui présentait les mêmes symptômes et mis en quarantaine à l’hôpital de Fann. Mais les autorités médicales du pays retiennent leur souffle, relativement à un autre cas relevé à Ourossogui et dont les résultats des prélèvements sont attendus dans les prochaines heures. 

La fièvre hémorragique à virus ébola a le don de pouvoir mettre tout un pays en alerte maximale. Depuis son apparition en mars en Guinée forestière, le Sénégal ne dort plus que d’un seul œil. 

 

La fulgurance du mal dans d’autres pays de la zone ouest-africaine comme le Liberia ou encore la Sierra-Leone ne laisse pas indifférents Awa Marie Coll Seck et ses services. Et chaque jour maintenant, avec son lot de suspense. Des cas suspects çà et là, des examens cliniques par-ci, des mis en quarantaine par-là. Bref, c’est tout le système qui est en branle, pour ne pas être surpris. Ce matin, certains membres du gouvernement se retrouveront à la Primature pour évoquer les mesures à prendre.
Vendredi déjà, le pays ne bruissait que d’un cas suspect mis en quarantaine par les services de l’hôpital de Ourossogui. Le bonhomme est un ressortissant malien, qui présentait tous les symptômes de la fièvre hémorragique à virus ébola. Il présentait des céphalées, avec de fortes fièvres, allant jusqu’à 40 degrés, des diarrhées visqueuses et sanglantes, en plus de douleurs articulaires. Le rapprochement est vite fait et tout laisse croire qu’il peut s’agir d’un cas de fièvre à virus ébola, d’autant plus que le médecin-chef dudit hôpital a indiqué que le malade en question revenait d’un séjour dans son pays d’origine où il aurait été en contact avec des ressortissants guinéens. 
Toutefois, les services du ministre de la Santé et de l’action sociale avec qui Le Quotidien s’est entretenu hier, ne semblent pas prendre panique au vu de tous ces symptômes et le leitmotiv est le même : le gars présente les symptômes, mais connaissant le virus et sa façon d’agir, ils sont à peu près sûrs que le cas va s’avérer négatif comme… les autres.  
En attendant de connaître les résultats des prélèvements, qui ont été effectués sur ce cas suspect âgé de 27 ans, c’est tout le pays qui croise les doigts. De toute façon, le ministre de la Santé et de l’action sociale Awa Marie Coll Seck appelait déjà à la vigilance et à la sérénité pour une meilleure observation des mesures d’hygiène édictées afin de faire face à ébola.
A l’hôpital de Fann où un autre cas avait été signalé vendredi dans la soirée, il nous est revenu hier, que le gars n’est pas atteint par le virus. Dr Mamadou Ndiaye ainsi que les autres autorités médicales comme le médecin-chef de la région de Dakar, saisis par téléphone, ont été catégoriques : les résultats du prélèvement sanguin sont revenus négatifs. 
Néanmoins Dr Mamadou Ndiaye tout comme Dr Marie Khemesse Ndiaye, médecin-chef de la région de Dakar, insistent sur les mesures d’hygiène, pour mieux se prémunir du virus. Après avoir assuré que les mesures de prévention ont été renforcées à tous les niveaux, ils estiment que la promotion des mesures d’hygiène reste le principal combat. Des mesures d’hygiène qui se résument entre le lavage des mains avec du savon, le bannissement de la consommation de la viande sauvage ou encore la bonne cuisson de la viande que nous mangeons. Il y va de notre santé à tous ! 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.     

 

 

 

source :http://www.lequotidien.sn/index.php/la-une2/7193-fausse-alerte-a-fann-ourossogui-dans-le-doute--le-senegal-resiste-a-ebola

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?