Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
22
Dim, Mai
8 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Karim Wade a aussi été suspecté d’être propriétaire de Eiffage Sénégal, l’entreprise de BTP qui a raflé tous les marchés du temps de Abdoulaye Wade et qui continue sous Macky Sall. C’est la “Lettre du Continent” qui vend la mèche.

A en croire ces confrères, l’entreprise de Gérard Sénac a failli être placée sous administration provisoire, comme l’a été Dubaï Port World pendant un certain temps. La “Lettre du Continent” se réfère à une note de enseignement où il est dit que les dirigeants de la filiale du groupe français de BTP ont dû se rendre à plusieurs reprises à la CREI, durant l’enquête préliminaire sur le présumé enrichissement illicite dont on accuse l’ancien ministre Karim Wade.

 

 Et ce sont des dénonciations anonymes qui sont à la base de ces convocations, après que le commandant Cheikh Sarr, chef de la Section de Recherches de la Gendarmerie nationale, à l’époque, a adressé, le 31 juillet 2013, une note au président de la commission d’instruction de la CREI, prêtant foi à une source anonyme et relevant “ce que rien ne peut justifier”, à savoir l’ascension fulgurante d’Eiffage au Sénégal. Ces dénonciations s’étant avérées non fondées, Eiffage Sénégal a poursuivi sans encombre ses activités, remportant même la construction de l’autoroute Dakar- AIBD, rapporte l’Enquête.

 

 

SOURCE:http://www.LERAL.net/Supposee-appartenir-a-Karim-Wade-Comment-Eiffage-Senegal-a-failli-etre-placee-sous-administration-provisoire_a123208.html 

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?