Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
01
Ven, Juil
0 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

  Le projet de loi de Finances 2015 qui sera soumis à l’examen de la douzième législature s’élèvera à quelque 2 869,032 milliards, soit une hausse en valeur absolue de 137, 01 milliards. Voilà la grande décision du Conseil des ministres extraordinaire que Macky Sall a diligenté hier, jeudi 09 octobre 2014. Axé essentiellement sur l’a concrétisation du Plan Sénégal Emergent (Pse), ce budget devrait tourner, selon le chef de l’Exécutif, autour du financement des programmes de désenclavement, d’accès à l’eau et de l’électrification rurale, voire du financement des filets sociaux, à l’instar du programme des bourses de sécurité familiale qui atteindra cette année 100.000 nouvelles familles.   

 

Moins d’un jour après avoir tenu son Conseil des ministres ordinaire, l’attelage gouvernemental piloté par le Premier ministre Mahammad Dionne était convié ce jeudi  à une rencontre extraordinaire, sous la présidence de Macky Sall, afin de procéder à l’examen du projet de loi des Finances 2015.  Elaboré en parfaite cohérence avec le Plan Sénégal Emergent (Pse), cadre unique de référence de la Politique économique, sociale du gouvernement à l’horizon 2035, le budget de l’année 2015 s’équilibre en recettes et en dépenses « pour un montant de 2 869,032 milliards soit une hausse en valeur absolue de 137, 01 milliards et 5,02% en valeur relative », selon le communiqué du Conseil des ministres.
 
Le même texte précise par ailleurs que « la répartition sectorielle des dépenses par axe stratégique du Pse fait ressortir que l’axe transformation structurelle de l’économie représente 65,1% des dépenses en capital (toutes ressources confondues) ». Par contre, pour la réalisation des dépenses budgétaires, il est prévu « une stratégie de mobilisation des recettes articulée autour de l’amélioration de leur recouvrement pour avoir une plus grande marge de manœuvre budgétaire pour le financement des dépenses prioritaires ». Les dépenses budgétaires en question sont essentiellement orientées, relève toujours le texte, vers les axes prioritaires du Pse notamment les 27 projets phares pour un montant global d’environ 215 milliards de F Cfa.
 
Le projet de budget qui sera soumis à l’adoption au niveau de la représentation parlementaire prend également en considération, fait remarquer la même source, le projet social du président de la République, « par le financement des filets sociaux, outils de réduction de la pauvreté et des inégalités par le renforcement du dispositif de protection sociale des citoyens surtout ceux les plus vulnérables».
 
Pour arriver à des tels objectifs, le communiqué du Conseil des ministres relève que « le projet de loi prévoit une augmentation des dotations budgétaires concernant les subventions sur l’électricité, le gaz, les denrées de premières nécessités, le programme de bourses de sécurité familiale, qui atteindra cette année 100.000 nouvelles familles sénégalaises, la couverture maladie universelle (CMU) comme réponse à l’inégal accès aux soins de santé dans le pays ». Le projet de loi de Finances 2015 a été finalement adopté par le Conseil des ministres, à  la suite du débat général et des arbitrages du président de la République qui a tenu à rappeler que le budget en question, « tout en portant son ambition d’une croissance économique durable et équitable, devrait permettre le financement des programmes de désenclavement, d’accès à l’eau et l’électrification rurale ».

source: http://www.sudonline.sn/macky-vote-2-869-milliards-de-fcfa_a_21139.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?