Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
08
Jeu, Déc
118 Nouveaux Articles

Macky Sall tend un piège à Wade : les 7 milliards de Taiwan ne seront jamais soulevés à l’Assemblée nationale

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

XIBAR.NET (Dakar, 13 Avril 2010) - Le président de l’Alliance pour la République (Apr) inquiète au plus haut point le président Wade, par son offensive politique et les secrets qu’il détient contre lui. En évoquant les 7 milliards de francs Cfa que Taiwan avait offerts au Gouvernement sénégalais, il met la langue là où la dent fait vraiment mal.


Macky Sall a décidé d’appliquer à Abdoulaye Wade les méthodes que celui-ci déployait contre son adversaire, le président Abdou Diouf : occuper le terrain politique et agiter contre lui des dossiers. Celui connu sous le nom des « fonds taiwanais », pour lequel il dit être prêt à répondre devant une commission parlementaire, est celui que le président Wade ne laissera jamais évoquer ; du moins, tant qu’il est au pouvoir. 

Cela Macky Sall le sait, mais il voulait obtenir l’effet d’annonce en parlant des 7 milliards offerts au Sénégal par Taiwan. Car, ce don, qui n’a jamais atterri dans les caisses de l’Etat, implique, au plus haut nivau, le fils du chef de l’État, Karim Wade. Parce que il a participé à la décision de transférer les milliards dans le compte du fils de Pierre Aïm, qui était allé chercher l’argent. Or celui-ci est très lié au président Wade. Ils se fréquentent depuis que Wade était dans l’opposition. Il en sait par conséquent sur eux. 

Autrement, le président Wade ne laissera pas une commission d’enquête parlementaire quelconque entendre Macky Sall à propos dudit fond. Car, le faire amènerait les parlementaires, acquis à sa cause, à entendre son fils et son ami. Un risque qu’il ne prendra pas. Mais, Macky a tenu à jouer cette carte des fonds dans l’espoir de voir l’opinion se saisir de la question pour mettre la pression sur le pouvoir, afin qu’il clarifie cet autre nébuleuse du régime de l’alternance. 

Ce sont les tactiques et les stratégies qui sont les deux roues de la politique. Ce que connaissant, Macky Sall a dans la même foulée déclaré que les Wade sont « envahissants », parce que le fils a entre les mains tous les postes juteux, la mère interfère dans la marche de l’État et la fille se sert des moyens de l’État pour faire des affaires et se distraire. 

SOURCE : XIBAR

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?