Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
08
Lun, Aoû
0 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Au sein du Parti démocratique sénégalais (Pds), la question liée à la candidature de Karim Wade à la présidentielle de 2017 est source d’une vive polémique entre responsables. Les sorties respectives de Babacar Gaye, porte-parole de ladite formation Politique, ou encore de Serigne M'backé N'diaye pour porter leur choix sur le fils de Me Abdoulaye Wade, ont fini d’irriter l’ancien Premier ministre, Souleymane N'déné N'diaye. Pour ce dernier, Me Abdoulaye Wade «ne peur choisir ni son fils, ni personne d’autre». Seulement, des sources de Libération confirment que le Secrétaire général national du Pds opterait pour un Congrès «consensuel». 

 

En effet, à en croire nos interlocuteurs, «à plusieurs occasions, Me Abdoulaye Wade a carrément indiqué à certains de ses lieutenants qu’il n’était pas question de trancher le débat de manière unilatérale car, récemment, il eu à faire savoir que le candidat du parti en 2017 sera choisi sur la base d’un Congrès, même si par ailleurs, il faut reconnaître que c’est naturellement que nombre de militants à la base ont déjà choisi son fils pour être notre candidat en 2017».

 

 

Et, nos sources d’ajouter : «C’est le même débat qui est soulevé au Parti socialiste (Ps). Pourtant, c’est de manière démocratique qu’Ousmane Tanor Dieng a été réélu Secrétaire général de ce parti qui ne manque pas de voix qui parlent de Khalifa Sall comme candidat des socialistes à la prochaine présidentielle». Toutes considérations qui poussent nos sources à défendre que leur mentor «n’a jamais dit de manière officielle que son fils sera le candidat du Pds et qu’il ne commettra jamais l’erreur en faisant du forcing». 
Est-ce que pour autant le choix du candidat de l’ancien parti au pouvoir se fera de manière démocratique ? En tout cas dans les cercles libéraux, le débat est posé poussant d’anciens proches de Me Wade à ruer dans les brancards parce que soupçonnant un potentiel «coup d’Etat» qui éliminerait tout le monde et porterait en triomphe l’un des plus célèbres détenus de l’histoire Politique du Sénégal, Karim Meissa Wade. 
 
Source:http://www.dakaractu.com/Suspicions-sur-la-candidature-de-Karim-Wade-en-2017-Me-Abdoulaye-Wade-opterait-pour-un-congre%CC%80s-consensuel_a79648.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?