Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
16
Lun, Mai
8 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

  La présidente du Conseil d’administration d’Enda Pronat,  Mariéme Sow souhaite qu’il y ait dans la nouvelle réforme foncière des lois garantissant l’accès des  ruraux à la terre. Elle s’exprimait hier, jeudi 26 février à l’ouverture d’un atelier de restitution des expériences paysannes sur la gestion des terres.    

Les populations rurales qui s’adonnent, en majorité, à des activités agricoles et pastorales doivent accéder aux terres.  Consciente de ce fait, la présidente du Conseil d’administration d’Enda Pronat, Mariéme Sow, appelle la Commission de la réforme foncière à veiller pour qu’il y ait, dans la nouvelle réforme foncière, des lois qui vont garantir aux populations rurales un accès  plus facile à la terre. Elle s’exprimait hier, jeudi 26 février, à l’ouverture d’un atelier de restitution des expériences paysannes sur la gestion des terres, une rencontre qui a eu comme thème: «Des principes paysans pour une gouvernance responsable et durable de nos terres». 

 

A son avis, les terres reviennent de droit au monde rural. Ainsi, elles ne doivent en aucun cas être entre les mains de multinationales. Mariéme Sow d’indiquer, par ailleurs, que la possibilité de vendre des terres doit revenir à la communauté et non aux autorités politiques. Le renforcement des textes juridiques de la loi sur le Domaine national est important car, estime-t-elle, avec ceux existants, des pratiques coutumières continuent d’être exercées sur les ressources foncières. 
 
La nouvelle loi sur le foncier devra aussi, favoriser l’accès des femmes à la terre. De l’avis de la présidente Conseil d’administration d’Enda Pronat, les terres possédées par des femmes sont bénéfiques à toute la communauté. Ainsi espère-t-elle que la parité puisse permettre aux femmes d’atteindre les fonctions électives et par conséquent faciliter leur accès à la terre.
 
L’importance de lois fortes se justifie également par le fait que le foncier a actuellement un faible impact sur la vie des populations. Pis encore, dans de nombreuses zones, le mode d’exploitation et de gestion est souvent source de conflits. Pour rappel, depuis 2014, Enda Pronat a initié un processus de réflexion avec les populations sur les réformes foncières. Des échanges qui visent à déterminer les problèmes auxquels sont confrontées les populations à la base.  
Source: http://www.sudonline.sn/enda-pronat-plaide-pour-un-renforcement-des-lois_a_23334.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?