Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×

Sidebar

23
Dim, Jui
0 Nouveaux Articles

L’argent reçu par Alex Segura a été rendu aux autorités sénégalaises, selon le FMI

POLITIQUE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Fast backlinks and Guest-post hosting

L’argent reçu par Alex Segura a été rendu aux autorités sénégalaises, selon le FMI
 
Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé, à Washington, la restitution aux autorités sénégalaises du ‘’cadeau monétaire substantiel’’ reçu par Alex Segura à son départ du Sénégal, a appris l’APS, dimanche auprès de l’institution financière internationale.

Source : APS


Dans une déclaration, le FMI relève des informations relayées par la presse sénégalaise contenant ‘’des contrevérités notables’’. La mise au point des faits établit tout de même qu’‘’un membre du personnel du FMI a reçu un paquet à la fin de son affectation au Sénégal’’.

‘’Le paquet contenait un cadeau d’une valeur financière substantielle, ce que le code de conduite du Fonds interdit expressément’’, reconnaît-il sans en révéler le montant, alors que les médias sénégalais avancent un montant en devises d’une valeur d’un million de dollars.

‘’Le membre du personnel s’est mis en contact avec le bureau d’éthique du FMI. Comme prévu par le règlement du Fonds, le cadeau monétaire a été rendu aux autorités sénégalaises’’, selon le Fonds monétaire international.

Aussi précise-t-il que ‘’le membre du personnel n’a été interpellé par les autorités à aucun moment et est rentré à Washington D.C’’, tandis que ‘’le FMI continue d’examiner cette affaire pour établir les faits.’’

La presse sénégalaise s’est fait l’écho d’une arrestation, en Europe, d’Alex Segura, ci-devant représentant-résident du FMI au Sénégal où en guise de ‘’cadeau’’ d’adieu, il aurait reçu un paquet de devises qui auraient été offertes par des officiels locaux.

‘’Le gouvernement du Sénégal tient à préciser qu’il n’est impliqué ni de près ni de loin dans cette affaire’’, a déclaré vendredi, vendredi à la presse, son porte-parole.

Moustapha Guirassy s’est défendu de toute implication de l’Etat du Sénégal dans cette affaire de saisie de devises concernant ce fonctionnaire international dernièrement en poste à Dakar.

Le ministre de la Communication a dénoncé des ‘’manœuvres malveillantes’’ de nature à porter ‘’plus préjudice au Sénégal et à ses institutions’’ qu’à la personne présumée incriminée.

Se tenant strictement à sa déclaration, M. Guirassy a annoncé, sans plus de précision, que l’Etat se donnait ‘’le droit d’examiner la suite à donner à cette affaire’’.

Aussi a-t-il invité à ‘’plus de mesure et de circonspection’’ face au développement de ce problème.