Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
25
Mer, Mai
8 Nouveaux Articles

Kédougou
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

A Kédougou, les handicapés essaient de se battre pour bénéficier d’une discrimination positive. En refusant la fatalité qui leur aurait condamné à tendre la main, ils essaient de se donner un autre destin en comptant sur leur profession. Diélaniou Bâ,  qui a perdu l’usage des ses membres inférieurs depuis le bas âge, essaie de mener ce combat pour pousser les compagnies minières à offrir des parts de marché aux personnes souffrant de handicap. 

Lui a su trouver une place dans le domaine de la tôlerie, mais reste encore en périphérie des grands marchés. Avec l’implantation des compagnies minières de renommée internationale telles que Teranga gold corporations (Tgo), ils espèrent leur soutien pour fructifier leur business. Mais la déception les étrangle. «Ces sociétés ne sont d’aucune utilité pour nous parce que même pour décrocher un marché chez elles, c’est la croix et la bannière. Des fois,  on est zappé au profit d’autres qui ne sont pas d’ici pour le même travail», chiale de colère le porte-étendard des handicapés dans cette ville. Déçu, il ajoute : «Il y a des choses à faire pour que les populations qui abritent les compagnies minières, notamment les ouvriers, puissent sentir leur importance dans la survie et le développement de Kédougou. Pour ma part, révèle Diélaniou Bâ, j’ai fait des pieds et des mains pour décrocher des marchés à Sabo­dala, mais rien», se désole-t-il. Pourtant, ce n’est pas les tentatives qui ont manqué. Après de multitudes tractations, ses efforts tardent à être récompensés.
Très remonté par cette situation, il appelle le chef de l’Etat à les rencontrer pour trouver une solution à leurs «problèmes». «Si Wade était le maître des infrastructures, Ma­cky est le patron du social comme le prouvent la carte d’égalité de chance, les bourses de sécurité familiale, la Couverture maladie universelle. Il doit privilégier les personnes vulnérables qui ont des projets, qui peuvent créer des emplois pour les jeunes. On a une part de responsabilité dans la réalisation du Plan Sénégal émergent», dixit Diélaniou Bâ.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

source: http://www.lequotidien.sn/index.php/component/k2/kedougou-les-handicapes-sollicitent-le-soutien-des-compagnies-minieres

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?