Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
09
Ven, Déc
108 Nouveaux Articles

Matam , une rentrée a double vitesse

Matam
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

  Après le calme relativement précaire des mois de vacances, le rythme de la vie commence à reprendre de la vigueur au niveau des structures scolaires dans la région de Matam. 

En effet, plusieurs écoles de la région de Matam vivent dans l’ambiance des préparatifs de la rentrée dans laquelle, les directeurs d’école s’activent  à offrir un cadre accueillant aux élèves. Comme dans une course contre la montre, les premières tâches portent sur des travaux de désherbage et de nettoiement   à grande eau des salles de classes ainsi que des bancs et des tables.  

Subséquemment, sur la présentation d’un acte de naissance, les autorités de l’école procèdent aussi à l’inscription des nouveaux inscrits au cours d’initiation. La fête de Tabaski à proximité de la présente rentrée des classes, n’a nullement changé les habitudes des parents d’élèves. Ces derniers comme à l’accoutumée ont pris d’assaut les magasins et librairies de la ville pour acheter des vêtements et des équipements scolaires pour leurs enfants. 
 
«Avec la conjoncture, il  suffit de s’ajuster, la tabaski est sacrée, mais la scolarisation des enfants n’a pas de prix», souligne un parent d’élève. Certes, mais elle a quand même un coût, semble dire Mariata, une institutrice accompagnée de ses cinq enfants répartis entre le préscolaire et le secondaire.

 En plus des dépenses qu’elle fait pour les fournitures et les vêtements de ses enfants, ce sont surtout leurs inscriptions qui la traumatisent. A côté des inquiétudes des uns et des autres,  la présente rentrée des classes qui s’accouple à la fête de la tabaski, reste à l’origine de plusieurs commentaires. Surtout de la part de la communauté éducative où les personnels enseignants doivent obligatoirement prendre service ce lundi…
 
Depuis quelques jours, la plupart des enseignants qui étaient en vacances, s’séjournent déjà  au niveau de leur poste de travail. Plusieurs d’entre eux qui entendent fêter l’Aîd El Kébir en famille, reprendront la route sous peu de temps à partir de convois qui regroupent les habitants d’une même zone.
source:http://www.sudonline.sn/une-rentree-a-double-vitesse_a_21003.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?