Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
21
Lun, Jui
0 Nouveaux Articles

Koungheul
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Le processus de renouvellement des instances de base du Parti démocratique sénégalais libéral (Pdsl) se poursuit avec son lot d'incidents. Avant-hier, mardi, ce sont les libéraux de Koungheul qui se sont signalés lors de l'installation de la commission départementale de vente des cartes. Des incidents ont émaillé la rencontre, obligeant les deux commissaires à chercher refuge à la préfecture pour sauver leur peau. 

(Correspondance) - Mbaye Badiane, sénateur et ancien maire de Gossas et sa collègue commissaire Politique, Adama Seck de Pikine n'oublieront pas de sitôt leur mésaventure dans la capitale du Bambouck, avant-hier, mardi. Désignés par la direction du Pdsl pour superviser la mise en place de la commission départementale de vente des cartes, ils ont été pris dans la spirale de la guerre de tranchées que se livrent les libéraux de la zone.


 Résultat des courses, la rencontre, prévue à 15 heures au cinéma de la ville de Koungheul, n'a duré que le temps d'une rose. ‘Les débats ont porté sur la validité des membres de droit choisis en référence aux anciens responsables d'instances de base, alors que le superviseur El hadji Daouda Faye, lors de son passage, avait écarté cette hypothèse’, renseigne Abdou Aziz Camara, ancien secrétaire général de l'Ujtl, proche du sénateur Mouhamed Dieng.

 C'est dans ce contexte de vifs échanges entre les partisans de ce dernier et les fidèles du député Elhadji Alioune Seck que l'affaire a failli virer au vinaigre. ‘Se sentant minoritaires, les partisans d'El hadji Alioune Seck, avec l'aide des enfants de ce dernier et des nervis recrutés à cet effet, ont commencé à charger la salle. Obligeant les commissaires à battre en retraite’, raconte Elhadji Malick Cissé des jeunesses libérales de Koungheul. Une version des faits battue en brèche par Mbaye Diop, un proche de la famille Seck. ‘C'est au moment où l'un des commissaires a demandé qui était le secrétaire général de la fédération départementale et que Elhadji Alioune Seck s'est présenté, que des nervis proches du camp du sénateur Mouhamed Dieng, se sont mis à saccager la salle’, rectifie-t-il. 

Des versions contradictoires qui renseignent sur l'intensité de la rivalité entre fractions libérales du Bambouck. ‘Il est évident que c'est la minorité incarnée par le camp du député Alioune Seck qui avait intérêt à ce clash pour retarder l'échéance des renouvellements des instances de base du parti’, croit savoir Elhadji Malick Cissé, un proche du sénateur Elhadji Mouhamed Dieng. Toutefois ces attaques sont récusées par les militants de l'ancien secrétaire général de l'instance fédérale du Pds.

‘Il (Elhadji Alioune Seck, Ndlr) était là avant tous ceux-là qui s'agitent aujourd'hui pour contrôler le département. C'est lui qui a conduit les élections victorieuses de la présidentielle et des législatives’, rappelle un de ses lieutenants, en l'occurrence Moustapha Mbaye. Pour le moment, ce report ne fait que différer les hostilités. Parce que, la césure est grande au sein des libéraux de Koungheul. Car, outre le sénateur El hadji Mouhamed Dieng qui revendique sept sur les huit communautés rurales que compte la circonscription, en plus d'une bonne implantation dans la commune, la famille Seck regroupe en son sein le député du département, le sénateur et président de conseil rural, Ousmane Seck. Une nouvelle venue, Mme Socé Diop Dione, pourrait jouer sa carte à fond avec l'appui de l'ancien président de section communale, Modou Guèye.

Source : Wal Fajdri

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?